Piqûre de tique : comment utiliser un tire-tique ?

Vous venez de vous faire piquer par une tique ? La première chose à faire est d’extraire le parasite. Mais pas n’importe comment ! Pour y parvenir en toute sécurité, il convient d’utiliser un tire-tique. Comment bien manipuler cet outil ? Explications.

Restez informée

Forêts, prairies et même jardin privés… Les tiques se trouvent dans de nombreuses zones humides et végétalisées. Particulièrement actifs du printemps à l’automne, ces parasites peuvent transmettre des agents pathogènes. 15 % d’entre eux seraient porteurs de la bactérie Borellia, responsable de la maladie de Lyme, selon l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae).

La maladie de Lyme se manifeste par une plaque rouge et arrondie qui apparaît dans les 30 jours suivants la piqûre. Un traitement antibiotique de deux semaines permet de la traiter, mais le diagnostic est difficile à poser car la piqûre passe parfois inaperçue. Problème : sans traitement, cette affection peut entraîner des troubles articulaires, neurologiques ou encore cutanés. Face à ce risque, comment réagir en cas de morsure de tique ?

Les conseils pour bien utiliser un tire-tique

Si vous avez été piqué par une tique, il existe une erreur à ne pas commettre : utiliser un produit tel que de l’éther. En cause ? Cela pourrait contribuer à faire régurgiter la tique, or cela libérerait la salive du parasite qui contient la fameuse bactérie Borellia responsable de la maladie de Lyme.

La première chose à faire en cas de piqûre de tique est de retirer le parasite le plus rapidement possible. Pour ce faire, il convient d’utiliser un tire-tique, un outil en forme de pied-de-biche qui permet de saisir et d’extraire la tique de façon optimale et sécurisée. Il en existe de différentes tailles, ce qui permet de s’adapter à la taille du parasite à retirer. Mais pour y parvenir, encore faut-il le manipuler correctement ! Pour utiliser un tire-tique, il est conseillé de :

  • glisser le crochet du tire-tique sous le parasite, au plus près de la peau, avant de le tirer tout en tournant. Un geste à réaliser lentement mais fermement ;
  • réaliser un mouvement circulaire pour retirer la tique sans lui arracher la tête. Si une partie du parasite n’a pas été extraite, il ne faut pas réitérer la tentative. “Une petite grosseur pourra persister pendant plusieurs semaines mais elle finira par disparaître”, note l’Assurance maladie ;
  • désinfecter la peau avec de l’alcool modifié ou un antiseptique contenant de la chlorhexidine, de l’hexamidine ou de la povidone iodée ;
  • surveiller la zone de la piqûre et plus globalement son état de santé pendant 30 jours. En cas de doute, il est conseillé de consulter son médecin traitant.

Comment prévenir les piqûres de tiques ?

Pour éviter les piqûres de tiques, il existe des moyens préventifs. En cas de sorties en pleine nature, il est conseillé d’utiliser du répulsif, de porter un chapeau et des chaussures hautes, mais aussi des vêtements longs, clairs et couvrants, qu’il conviendra ensuite de laver à 60°. Des conseils à appliquer également dans son jardin, car 47 % des piqûres signalées lors du premier confinement ont eu lieu dans ces espaces privatifs

Une fois de retour chez soi, il est recommandé d’inspecter minutieusement toutes les parties de son corps pour vérifier l’absence de tiques. Il convient de n’oublier aucune zone : veillez notamment à examiner avec précision les aisselles, les plis du genou, les organes génitaux, le nombril, les conduits auditifs ou encore le cuir chevelu.

Sources : le site de l’Assurance maladie, de l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) et du ministère de la Santé.

A lire aussi :

⋙ Maladie de Lyme : comment savoir si les tiques vont se multiplier près de chez vous ? Une étude répond

⋙ Maladie de Lyme : bientôt un vaccin contre l’infection transmise par les tiques ?

⋙ Tiques : 8 astuces efficaces pour s’en protéger

Source: Lire L’Article Complet