"Billy Elliot", film émouvant inspiré d’une histoire vraie

Comme de nombreuses productions cinématographiques, le film Billy Elliot, sorti en 2000, est librement inspiré de faits réels. L’histoire d’un jeune danseur britannique qui s’élève contre les stéréotypes de genre pour danser, fait écho au destin d’un vrai danseur des années 1980. Billy Elliot est rediffusé sur 6Ter ce mercredi 1er septembre, à 21h05.

Le film, réalisé par Stephen Daldry, raconte l’histoire de Billy, un jeune garçon britannique issu d’un milieu ouvrier, alors que le pays est en pleine grève des mineurs. À Durham, en 1984, son père le pousse à faire de la boxe, mais Billy est très attiré par le cours de danse, qui se déroule dans le même gymnase.

Découvrez quelle histoire vraie se cache derrière le film Billy Elliot, comédie dramatique à succès des années 2000.

Qui est véritablement Billy Eliot ?

Avant d’être un film, l’histoire de Billy Elliot est racontée dans une pièce de théâtre, intitulée Dancer. L’auteur de la pièce, Lee Hall, a longuement interviewé un danseur du Royal Ballet, Philip Mosley. Si la pièce de théâtre, comme le film, ne retracent pas avec exactitude et précision la vie de Philip Mosley, ils s’inspirent des nombreuses péripéties qu’il a traversées pour vivre sa passion.

Philip Mosley est, tout comme raconté dans le film, originaire d’une ville minière au nord de l’Angleterre. Avant de devenir premier danseur au Royal Ballet, à Londres, en 1993, il a dû surmonter différents obstacles. 

L’un deux était un membre de sa famille. Si dans le film il s’agit du père de Billy Elliot, c’est en réalité la mère de Philip Mosley, Margaret Mosley, qui s’est d’abord opposée à ce que son fils prenne des cours de danse. Mais son père l’a quant à lui toujours soutenu, ce qui lui a permis de commencer la danse très tôt, à 3 ans. Dans le film, Billy Elliot commence la danse à 11 ans.

Alors que Billy Elliot s’infiltre dans un cours de danse qui a lieu dans la même salle que ses cours de boxe, Philip Mosley s’est quant à lui infiltré dans le cours de danse d’une de ses soeurs. Sa mère, voyant la passion grandir dans les yeux de son fils, s’est mise à le soutenir.

Je lui ai dit : ‘Les garçons ne vont pas au cours de danse’, mais il était un peu obstiné.

Comme le raconte Margaret Mosley en 2000, citée par The Guardian : “Je lui ai dit : ‘Les garçons ne vont pas au cours de danse’, mais il était un peu obstiné. J’ai donc demandé à la professeure, Rosalind Wicks, si elle acceptait les garçons et elle a sauté sur l’occasion. Elle m’a dit : ‘Bien sûr que oui, si on arrive à les faire venir'”.

“Il n’y avait presque rien d’autre que des mines autour de mon village, mais ma famille m’a beaucoup soutenu tout au long de mon parcours”, expliquait finalement Philip Mosley, cité par The Guardian.

Mais Philip Mosley et Billy Elliot ont tous les deux fait face aux critiques et harcèlements de leurs camarades. Une violence tout de même moins présente pour Philip Mosley, qui avait trois frères pour le défendre. Il est même parvenu à ramener deux de ses amis à un cours de danse lorsqu’il avait 9 ans. 

Tout comme Billy Elliot, Philip Mosley décroche une formation à l’école de la Royal Ballet et poursuit son rêve en devenant un danseur professionnel.

Une scène culte

Parmi les nombreuses libertés scénaristiques prises dans le film par rapport à la vie de Philip Mosley, une scène reste très fidèle à la réalité.

L’une des scènes culte du film, où Billy Elliot saute, danse et pirouette dans les rues, provient directement des instructions de Philip Mosley au scénariste du film et auteur de la pièce, Lee Hall.

Mosley a lui aussi, dansé et sautillé autour de son frère jumeau alors qu’ils rentraient avec leur mère de l’école. “Je discutais avec Philip ce matin. Et nous nous sommes souvenus qu’ils étaient très proches de ce passage et de celui où il sautille dans la rue”, s’est rappelé sa mère, Margaret, à propos de la scène.

La dernière scène du film fait elle aussi écho à la vie du danseur. Les parents de Billy Elliot viennent enfin le voir sur scène, émus et fiers de leur garçon qui interprète le Lac des Cygnes. Du côté de Philip Mosley, lorsque ses parents sont venus le voir pour la première fois, sa mère n’aurait pas arrêté de répéter : “C’est mon fils là-haut !”, raconte TéléStar.

Billy Eliot, incarné par Jamie Bell

Jamie Bell a été choisi parmi 2000 garçons pour jouer le rôle de Billy Elliot, alors qu’il est âgé de 14 ans. Il rencontre un immense succès grâce à son talent pour le jeu et la danse. Son parcours personnel fait lui aussi légèrement écho à l’histoire du film.

Passionné par la danse, il la pratique depuis ses six ans. Dans des proportions bien moins violentes que dans Billy Elliot, Jamie Bell a lui aussi été victime d’une certaine solitude et d’un certain jugement autour de lui car il pratiquait un “sport de fille”.

Néanmoins, il a bénéficié du soutien de sa famille avec une grand-mère, une mère et une soeur danseuses. 

En fin de compte, le film raconte la triste réalité des stéréotypes de genre, où garçons et filles sont censés avoir des loisirs distincts. Combien de Billy Elliot ont dû se battre pour vivre leur rêve ?

  • “Dirty Dancing” : la vérité sur la scène culte du porté
  • 12 films cultes qu’on ne peut s’empêcher de regarder quand ils passent à la télé

Source: Lire L’Article Complet