VIDEO – « Le mari de Mme Vartan » : quand Johnny Hallyday n’était pas la star dans le couple

Si Johnny Hallyday a très vite su conquérir le cœur des Français, à l’étranger, le Taulier n’a jamais vraiment réussi à se faire un nom… Contrairement à sa première femme, Sylvie Vartan, qui était alors considérée comme la véritable star du couple, s’est souvenu Laurent Lavige sur le plateau de L’info du vrai ce mardi 15 décembre.

A propos de

  1. Sylvie Vartan

  2. Johnny Hallyday

Elle fut son premier grand amour, la seule avec qui il pouvait parler musique d’égal à égal. Si Johnny Hallyday a connu de nombreuses femmes au cours de sa vie, aucune n’a jamais pu lui faire oublier Sylvie Vartan. Couple star, Johnny et Sylvie faisaient des émules en France. Mais à l’étranger, le Taulier était bien souvent eclipsé par l’interprète de La plus belle pour aller danser, comme le racontait le producteur Laurent Lavige sur le plateau de L’info du vrai, sur Canal + ce mardi 15 décembre.

À l’étranger, c’était une star, a expliqué l’auteur de Johnny Hallyday : notre icône, et de préciser : quand Johnny allait avec Sylvie à l’étranger, c’était le mari de madame Vartan, c’était pas Johnny Hallyday. Il faut remettre dans le contexte qui était Sylvie Vartan. Très admiratif de son épouse et mère de son fils, le rockeur la laissait volontiers “le dominer“, confiait par ailleurs au Parisien Sacha Rhoul, ancien secrétaire particulier de l’idole des jeunes.

« Quand elle parlait à Johnny, elle n’avait pas peur de lui dire ce qu’il n’avait pas envie d’entendre » selon Laurent Lavige qui évoque Sylvie Vartan #LInfoduVrai pic.twitter.com/QliktCz4nc

“Quand ça n’allait pas avec Sylvie, rien n’allait”

C’est la seule femme qu’il respectait et craignait à la fois, estime celui qui avait été embauché par l’interprète de Marie en 1966 pour le protéger, et de poursuivre : “Elle était tout pour lui : sa femme, son amie, sa maîtresse. Quand ça n’allait pas avec Sylvie, rien n’allait”. Follement épris de la chanteuse, Johnny Hallyday lui a pourtant été infidèle. Des trahisons que son épouse lui faisait grandement payer.Toute sa vie, son truc c’était de regagner l’amour de Sylvie. À l’époque, toutes les chansons d’amour ou désespérées étaient des bouteilles à la mer, des messages pour Sylvie, assure-t-il, et de conclure : “elle le dominait“.

Crédits photos : CANAL +

Source: Lire L’Article Complet