Chats "déchiquetés" : Hugo Clément dénonce la maltraitance au Puy du Fou où aura lieu "Miss France 2021"

Dans une vidéo postée mercredi 16 décembre 2020 sur ses réseaux sociaux, Hugo Clément a dénoncé les actes de maltraitance contre les animaux au sein du parc du Puy du Fou où se tiendra samedi 19 décembre 2020 la cérémonie Miss France 2021.

  • Hugo Clément

Cette année, Sylvie Tellier a choisi le Puy du Fou pour célébrer la cérémonie Miss France 2021, qui marquera le centenaire du concours de beauté. Le règne de l’actuelle plus belle femme de France Clémence Botinoprendra fin dans la salle du Grand Carrousel, où les 29 Miss régionales répètent depuis près de deux semaines leurs choréographies afin d’être parfaites samedi 19 décembre prochain lors de la grande soirée retransmise en direct sur Tf1 et présentée par Jean-Pierre Foucault. Après les accusations de transphobie, de grossophobie et de triche, une nouvelle polémique vient toutefois entacher ce grand moment : des accusations de maltraitance envers les animaux auxquels doit faire face le célèbre parc à thème où aura lieu l’élection.

Hugo Clément dénonce

Hugo Clément est en couple avec l’ex-Miss France 2006 Alexandra Rosenfeld depuis leur rencontre sur le tournage de Fort Boyard en 2018. Une relation qui ne l’a pas empêché de dénoncer les pratiques du Puy du Fou. Le journaliste a en effet publié mercredi 16 décembre 2020 sur son compte Instagram une vidéo dans laquelle il dénonce les conditions de vie des fauves, des chevaux et des chats, entre autres. Cette enquête menée pour les besoins de son émission France 2 Sur le front donne la parole à quatre anciens employés du parc. Une ancienne cavalière au Puy du Fou dévoile ainsi qu’en coulisses, elle avait vu des animaux se prendre “des coups de pied dans le ventre et des coups de poing dans la tête”, tandis qu’un autre révèle que les dromadaires étaient “mis sous calmants, somnifères, anesthésiants” avant d’entrer sur scène pour une raison bien précise : “On droguait les animaux pour qu’ils soient calmes face au public”. Une chamelle aurait également été contrainte, pendant des années, à se mettre sur ses genoux pendant les shows, alors qu’elle souffrait d’arthrose et hurlait de douleur.

Des témoignages insoutenables qui ne s’arrêtent pas là : un témoin raconte également que des chats, capturés grâce à des pièges, étaient ensuite utilisés comme appâts pour dresser les rapaces. “On lance quand même l’oiseau et il finit déchiqueté entre les serres d’un animal qu’on a employé. C’est très cruel”, a confié un ancien employé, qui affirme que certains de ces chats portaient un collier et “appartenaient à des gens”.

https://www.instagram.com/p/CI2X0_XpRFT/

A post shared by Hugo Clément (@hugoclementk)

Source: Lire L’Article Complet