Guillaume Durand fait face à des soucis de santé : le journaliste donne de ses nouvelles

Les auditeurs de Radio Classique avaient remarqué son absence : Guillaume Durand, en cette fin de mois de mai, n’était plus à l’antenne. Il vient de dévoiler les raisons de cette disparition soudaine.

Guillaume Durand

Guillaume Durand a connu des périodes plus heureuses. Il y a quelques mois, le journaliste a d’abord traversé un deuil. Son père, Lucien, est mort le 26 décembre dernier, à l’âge de 100 ans. “Mon père est mort ce matin à 100 ans, quelques semaines après son ami et collègue Daniel Cordier, avait alors écrit Guillaume Durand sur Twitter. Lucien et ma maman aimaient leurs artistes. Nombre de jeunes peintres ou sculpteurs sont passés par le 19 rue Mazarine pour parler d’une première exposition. Je leur dois tout”. Très touché par “les multiples réactions” à la mort de son père, très loin des accusations de “snobisme” qu’il recevra quelques semaines plus tard, le journaliste avait ensuite tenu à faire une précision très importante au sujet de la disparition de son papa. “Né le 14 juillet 1920, la Covid ne l’a pas fauché mais c’est une victoire qu’il ne verra pas”, avait-il ajouté. Cinq mois plus tard, Guillaume Durand tweete toujours, mais a dû laisser l’antenne de Radio Classique, sur laquelle il officie habituellement.

“Pas de drame”

Si les auditeurs n’entendent plus l’animateur, c’est parce que celui-ci doit faire face à des soucis de santé, comme il l’explique sur le réseau social, ce lundi 31 mai. “Bravo à l’équipe de Radio Classique que j’écoute une bonne partie de la journée, commence-t-il. La vie réserve parfois, dans le domaine de la santé, des balles perdues dont on se remet avec le repos.

Guillaume Durand ne donne aucune précision sur les problèmes de santé auxquels il fait face, mais rassure ses abonnés : “Pas de drame. Je reviens vite. L’équipe me manque, les auditeurs évidemment !”. Dans les commentaires, les internautes font preuve de bienveillance, et ils sont nombreux à lui souhaiter un prompt rétablissement.

Bravo à l’équipe de Radio Classique que j’écoute une bonne partie de la journée . La vie réserve parfois, dans le domaine de la santé, des balles perdues dont on se remet avec le repos . Pas de drame. Je reviens vite. L’équipe me manque, les auditeurs évidemment!

Source: Lire L’Article Complet