VIDEO. Thierry Frémaux évoque un Festival de Cannes des "retrouvailles" mais sous le signe de la "prudence"

“C’est le goût des retrouvailles, de la vie d’avant mais c’est aussi le temps de la prudence”, a déclaré mardi 6 juillet Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes sur France Inter. À quelques heures de la cérémonie d’ouverture de la 74e édition, il se veut prudent : “L’épidémie n’est pas vaincue donc il faut qu’on fasse tous attention même si la plupart des festivaliers sont vaccinés.”

>> Notre dossier sur la 74e édition du Festival de Cannes.

“Heureusement, les artistes sont là donc ça aura aussi le goût du cinéma”, a réagi le délégué général du Festival de Cannes qui promet “plein de beaux films”. “C’est presque deux ans de sélection, parce qu’il y a un peu plus de films, comme si le confinement avait permis d’écrire de très beaux scénarios“, a indiqué Thierry Frémaux. “On n’en a pas eu pendant 18 mois donc on est un peu gourmands”, a-t-il poursuivi.

“Donner des nouvelles du cinéma mondial”

“C’est aussi une sélection où nous n’avons rien cédé sur ce que doit être une sélection, c’est-à-dire donner des nouvelles du cinéma mondial”, a-t-il estimé. Toutefois, interrogé sur le manque de parité dans la sélection (24 films en lice pour la Palme d’Or et seulement quatre réalisatrices) Thierry Frémaux relativise : “Je ne vais pas vous dire que c’est formidable mais on prête attention à tout cela et c’est la première fois dans l’histoire du Festival que le jury est majoritairement féminin.”

–> Découvrez les 24 films en compétition pour la Palme d’or

Source: Lire L’Article Complet