"Pierre Cardin. Un homme, un nom, un mythe" : l’élogieux documentaire de P. David Ebersole & Todds Hugues consacré au couturier

Le couturier visionnaire et homme d’affaires intraitable, né à Venise en 1922, a fondé sa maison en 1950. S’il n’avait jusqu’à présent jamais voulu de biographie et refusé toutes les offres de documentaire, les réalisateurs P. David Ebersole & Todds Hugues ont réussi à le convaincre même s’ils l’admettent : “Ce n’est pas facile de faire rentrer 97 ans d’une vie dans un film de 97 minutes”. Le documentaire “Pierre Cardin. Un homme, un nom, un mythe”, qui sort en salles le 23 septembre, n’a de cesse de poser la question : qui est Pierre Cardin 

97 ans d’une vie dans un film de 97 minutes

“Nous sommes Cardinophiles” clament P. David Ebersole & Todds Hugues. “Pierre Cardin, l’homme que l’on connaissait uniquement comme étant le créateur de l’eau de Cologne que l’on portait lorsqu’on était adolescent, est aussi le créateur de merveilleux meubles modernes.(…) Nous sommes devenus passionnés, et avons découvert un nouvel univers, un style de vie, et pas uniquement des éléments de décoration”. Pendant un an, d’octobre 2017 à octobre 2018, les deux réalisateurs ont marché dans les pas du couturier, le suivant à travers le monde pour dresser un portrait de leur idole. 

Le fabuleux destin de cet infatigable travailleur, né dans une modeste famille italienne dans un village de Vénitie, est raconté avec une profusion d’images, en noir et blanc et en couleurs, et d’interviews tant du truculent couturier que d’une pléiade de personnalités du monde de la mode et de ses proches. Son enfance est évoquée ainsi que ses premières années parisiennes, où il débarque en 1945 pour faire ses premières armes, d’abord chez Paquin puis chez Schiaparelli. Jean Cocteau et Christian Bérard le repèrent : il créera pour eux masques et vêtements notamment pour le film La Belle et la Bête. En 1946, Christian Dior lui offre un poste de tailleur dans sa maison qu’il vient de créer. Quatre ans plus tard, en 1950 donc, Pierre Cardin ouvre la sienne. Le couturier lance sa première collection de prêt-à-porter féminin en 1959. Sa collection masculine sort l’année suivante.

Les différentes interviews expliquant en quoi la création du prêt-à-porter constituait une révolution dans le milieu de la mode sont nombreuses. Et si les réalisateurs insistent sur cette période, c’est que leur propos tout au long du documentaire est de montrer la modernité et l’audace dont a fait preuve le couturier. Mais pour donner encore plus de poids aux propos recueillis, un approfondissement sur le contexte social de l’époque aurait été bienvenu.  

Le couturier Pierre Cardin dans son musée parisien (Pierre Cardin)

Un homme d’affaires ambitieux

Le documentaire se penche aussi sur le redoutable homme d’affaires rappelant, au travers d’extraits de reportages de l’époque, qu’il a ouvert l’Espace Pierre Cardin à Paris et qu’il y programmait des concerts, des comédies musicales, des ballets…  Cardin, ce sont aussi des licences : il imagine des articles produits par des industriels qui lui reversent ensuite un pourcentage sur les ventes. Cardin est également l’initiateur de projets fous : en 1971, il devient le premier civil au monde à revêtir la combinaison spatiale de Buzz Aldrin et il en est très fier !

Mais son acquisition la plus spectaculaire reste l’insolite Palais Bulles de l’architecte hongrois Antti Lovag où il organise des défilés et des soirées privées. Passionné d’art, Pierre Cardin transforme aussi les étages de Maxim’s et y recréant l’ambiance d’un appartement de la Belle Époque, le musée Art Nouveau. Un moment touchant où l’homme évoque une anecdote sur un des tableaux qu’il a acquis pour le lieu.

Le couturier Pierre Cardin dans son musée parisien (Pierre Cardin)

Un incroyable casting 

Les réalisateurs ont réussi à réunir un riche casting : Naomi Campbell, une des rares actrices à porter des tenues vintage Cardin sur le tapis rouge, mais aussi Sharon Stone, très bonne amie de Jeanne Moreau. “Nous avons découvert que Pierre Cardin l’avait découverte au milieu de la foule lorsqu’elle était encore une jeune mannequin en lui disant qu’elle avait quelque chose de spécial. Elle accepta vivement de porter la tenue vintage qui a été transportée par avion de son musée à Paris durant l’interview”, précisent les réalisateurs. Sans oublier Jean Paul Gaultier, qui a commencé à travailler chez Cardin alors qu’il n’avait que 18 ans et n’avait pas fait d’école de mode. Il évoque ici avec nostalgie ses souvenirs. En 2018, Jean Paul Gaultier lui a rendu hommage avec un défilé haute couture d’inspiration sixties.

La mannequin Naomi Campbell en robe Pierre Cardin lors d’une interview pour le documentaire “Pierre Cardin. Un homme, un nom, un mythe” :  (Documentaire “Pierre Cardin. Un homme, un nom, un mythe” 🙂

Quand nos recherches ont révélé que les musiciens Jean-Michel Jarre, Alice Cooper et Dionne Warwick ont tous joué à l’Espace Cardin lors de son 52e anniversaire. Ils ont tous livré des anecdotes uniques”. Parfois ces témoignages permettent de découvrir des souvenirs truculents, c’est le cas avec Alice Cooper quand il évoque sa venue à l’Espace Pierre Cardin

Les témoignages nombreux sont toujours très positifs et personne n’ose égratigner le couturier. Pierre Cardin découvrant le film terminé n’a t-il pas déclaré aux réalisateurs “Tout est vrai !”. 

Le couturier Jean-Paul Gaultier interviewé dans le documentaire “Pierre Cardin. Un homme, un nom, un mythe” (Documentaire “Pierre Cardin. Un homme, un nom, un mythe”)

Un autre documentaire, “Cyril contre Goliath. Les riches vivent au-dessus de nos moyens” réalisé par Thomat Bonnot et sorti le 9 septembre s’intéresse à l’homme d’affaires. Ce dernier aborde la polémique née du rachat par le couturier en 2001 du château du marquis de Sade en ruines dans le village de Lacoste, qui fut suivi ensuite du rachat d’une quarantaine de maisons et commerces, aujourd’hui délaissés.

La fiche

Documentaire Pierre Cardin  (Pierre Cardin)

Genre : documentaire
Réalisateur : P. David Ebersole et Todd Hughes (USA)
Avec : Pierre Cardin, Jean-Paul Gaultier, Philippe Starck, Sharon Stone, Naomi Campbell
Durée : 1h 35 minutes
Sortie : 23 septembre 2020

http://www.houseofcardin.com/

Synopsis : Des millions de personnes connaissent le logo et la signature emblématique de Pierre Cardin. Mais peu de personnes connaissent l’homme derrière le créateur. Quelle est l’histoire de ce couturier légendaire ? Pierre Cardin a révolutionné la mode, aussi bien la haute couture, le prêt-à-porter que le design aux quatre coins du monde. Fort des archives de la maison Cardin et des témoignages d’icônes – Jean Paul Gaultier, Sharon Stone, Naomi Campbell, Philippe Stark – une immersion dans l’esprit d’un génie et dans l’histoire du “Dernier Empereur”.

Source: Lire L’Article Complet