Miss France 2021 : l'élection se déroulera au Puy du Fou pour le 100ème anniversaire du concours

Pour la deuxième fois, le Puy du Fou accueillera le concours Miss France en Vendée. Lors de cette soirée placée sous le signe de l’histoire, la société Miss France fêtera son 100ème anniversaire !

Douze ans après le sacre de Chloé Mortaud, élue Miss France 2009 au Puy du Fou, le célèbre parc historique sera à nouveau le théâtre de l’élection de Miss France 2021 en décembre prochain. Ce choix de lieu s’est fait avant la récente polémique autour du Puy du Fou, et n’est pas anodin puisque la cérémonie aura pour fil rouge le thème de l’histoire, à l’occasion du centenaire de la société Miss France, fondée en 1920 ! La soirée aura pour objectif de “raconter aux Français la genèse du concours de Miss France“. Celle qui succédera à Clémence Botino, sacrée fin 2020, ne sera toutefois pas notre centième Miss, puisque le concours n’a pas eu lieu entre 1922 et 1926.

À lire également

Polémique Miss Guadeloupe : Geneviève de Fontenay dézingue Sylvie Tellier

Jean-Pierre Foucault sera de retour à la présentation, aux côtés bien sûr de Sylvie Tellier, Directrice Générale de l’Organisation Miss France. En coulisses, Alexia Laroche-Joubert sera conseillère artistique de l’événement. “Nous travaillons d’ores et déjà avec les équipes pour proposer aux téléspectateurs un spectacle grandiose comme nous savons le faire et célébrer le centenaire de Miss France“, déclare le président du Puy du Fou Nicolas de Villiers.

C’est plus précisément dans la Salle des mousquetaires que l’élection devrait se dérouler. C’est “un endroit fermé” adapté aux mesures sanitaires imposées en cette période de pandémie, “qui peut accueillir environ 3000 personnes et qui dispose d’une scène immense sur laquelle nous avons un énorme champ des possibles en termes de production. On peut y faire couler une cascade, déclencher un feu d’artifice ou lâcher des chevaux… Tout est possible en termes de mise en scène, notamment autour d’une somptueuse place des Vosges reconstituée“, révèle Sylvie Tellier dans Le Parisien ce mardi 2 septembre.

Nicolas Perron

Source: Lire L’Article Complet