François Hollande : les circonstances de son accident

Le 28 août dernier, François Hollande s’est rendu à Saint-Malo. Alors qu’il effectuait une sortie en mer, l’ancien président s’est blessé au crâne. Ce mardi 2 septembre, nos confrères du Figaro sont revenus sur les circonstances de cet accident.

C’est une journée qui aurait pu mieux se passer pour François Hollande. En plus d’une pluie battante, à laquelle l’ancien président de la République est désormais habitué, son déplacement à Saint-Malo, le 28 août dernier, a été riche en émotions. Et pour cause, le compagnon de Julie Gayet s’est blessé lors d’une sortie en mer avec le marin Thibaut Vauchel-Camus. Ce dernier avait invité l’homme d’État à découvrir la navigation à bord d’un trimaran de course de 50 pieds (15 mètres). “J’ai répondu positivement à son invitation car j’ai trouvé que son défi aux couleurs de la Fondation ARSEP pour la recherche contre la sclérose en plaques, et qui propose des navigations aux patients atteints, plus de 100 000 en France, est exemplaire”, avait déclaré le principal intéressé pour justifier cette escapade maritime, dans des propos rapportés par Le Figaro.

Une fois à bord du trimaran, François Hollande n’a pas caché sa joie de prendre le large. Sauf que cette virée en mer a bien failli virer au drame sur le chemin du retour. Comme l’a rapporté Ouest France, l’ancien président de la République a chuté “lors de la manœuvre de débarquement” à Saint-Malo, alors qu’il s’apprêtait à descendre du semi-rigide. “L’ancien président a perdu l’équilibre et s’est occasionné une plaie importante au crâne”, ont précisé nos confrères. Après avoir constaté sa blessure, François Hollande s’est aussitôt rendu dans un cabinet médical de la cité corsaire pour se faire examiner. Il s’en est finalement tiré avec “deux points de suture”. Plus de peur que de mal…

🇫🇷 François Hollande à bord de Solidaires En Peloton – ARSEP
L’ancien Président de la République a embarqué à bord du Multi50 bleu, mené par Thibaut Vauchel-Camus, vendredi dernier 28 août […]. (𝘓𝘢 𝘴𝘶𝘪𝘵𝘦 sur 𝘍𝘢𝘤𝘦𝘣𝘰𝘰𝘬 Défi Voile SEP) #sensibilisation #solidarité pic.twitter.com/z351OnUGEj

François Hollande n’a rien perdu de son humour

Malgré cette mésaventure, François Hollande a visiblement été bluffé par cette expérience inédite et cette rencontre avec le skipper Thibaut Vauchel-Camus. “Thibaut m’a enseigné ce qu’est sa vie de marin, c’est une vie exceptionnelle. Moi je l’ai vécu quelques minutes, lui il part sur des jours et des nuits”, a-t-il confié dans une vidéo postée sur YouTube par le compte Défi voile Solidaires En Peloton. Et de conclure, comme souvent, sur une note d’humour : “Je me suis d’ailleurs posé cette question : ‘comment il fait pour continuer à piloter ce bateau alors qu’il dort ?’ Ce qui n’est pas impossible pour la conduite de l’Etat par exemple. Une journée qu’il n’est pas près d’oublier.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet