Guit'Art légendes : une collection de fou au château de la Buzine à Marseille

Le château de la Buzine à Marseille célèbre la réouverture des lieux de cultures en musique avec une exposition consacrée aux guitares dessinées et créées par le luthier italien, Wandré. Une exposition rock’n’roll, rendue possible grâce à la collection privée de Maurice Suissa, agent, producteur et manager d’artistes.

250 pièces uniques 

Véritables objets d’art, les guitares signées Wandré attirent rapidement l’attention des collectionneurs et des passionnés de six cordes. Maurice Suissa en possède près de 250. Au cours des années, les instruments créés par Wandré sont devenus d’étonnantes pièces de musée. “Il décide de faire de chaque guitare la même chose qu’une femme, c’est-à-dire une pièce unique”, détaille Maurice Suissa. Si invraisemblables qu’elles paraissent, les guitares de Wandré sont aussi d’authentiques instruments de musique. Certaines ont même un amplificateur incorporé à leur caisse. Inventif et passionné par le son, Wandré ose tout. Jusqu’à fabriquer des manches de guitares avec de l’aluminium des avions de la Seconde Guerre mondiale !

Art, guitares et stars : le bon accord

Dans les mains de Wandré, chaque guitare devient un instrument unique. Ainsi, certaines se parent d’oiseaux peints par Lorenzani, d’autres affichent des couleurs pétillantes et certaines s’inspirent directement des icônes de l’époque. “Fan de Brigitte Bardot, il va se projeter avec le galbe en s’inventant la forme de BB”, explique encore le collectionneur avant d’indiquer un manche de guitare sculpté avec la coupe de cheveux de John Lennon. 

Tous ces instruments forment le cœur rutilant de l’exposition à laquelle viennent s’ajouter des guitares prêtées par de grands musiciens français et étrangers, tels Louis Bertignac, Thomas Dutronc, Francis Cabrel, Billy Gibbons, Lenny Kravitz, Eric Serra, Matthieu Chedid ou encore Sean Lennon. 

Wandré, le Michel-Ange de la guitare

Producteur italien de guitares, surtout électriques,  Antonio Vandre Pioli, dit Wandré, a été actif dans les années 1957 à 1969. Designer de génie, Wandré a conçu et réalisé une multitude de modèles dans son usine ronde de Cavriago durant une dizaine d’années. Inspirées de cette époque, elles évoquent aussi bien la vague yéyé, le début du rock’n’roll mais aussi le blues et le jazz. “Il crée en fonction de l’actualité qu’il écoute à la radio dans son petit village, à l’époque, il n’y a ni la télévision, ni le web”, rapporte encore le collectionneur Maurice Suissa. 

“Guit’Art légendes” au château de la Buzine à Marseille jusqu’au 21 juin 2021

Source: Lire L’Article Complet