Une charte d’engagements pour des jouets mixtes

Le gouvernement vient de signer l’édition 2020 de la charte d’engagements volontaires pour une représentation mixte des jouets. Voici ce qui va changer pour les acteurs du secteur du jouet.

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Sans surprise, “la segmentation par genre dans la représentation des jouets, en particulier ceux à connotation scientifique, reste encore trop souvent présente“, notait le ministère l’an dernier. “Cette séparation des univers filles/garçons, notamment par des pages ou des rayons séparés, l’utilisation de codes couleurs ou bien d’autres indices de cloisonnement (par exemple les représentations d’enfants utilisant les jouets), se matérialise sur les produits eux-mêmes, les sites internet, les catalogues, publicités et dans les rayons des magasins”. En outre, ces stéréotypes ont pour effet d’exclure les filles des jouets à dominante scientifique, et ne favorisent pas non plus leur identification aux études ou aux carrières scientifiques. 

Les jouets genrés, un moyen de vendre plus ?

Le marketing genré était jusqu’à présent un concept réfléchi ! Une manière pour les fabricants et les marques de jouets de vendre plus. En effet, lorsqu’un parent achète un vélo ou une trottinette rose pour leur aînée à l’effigie de Dora ou de la Reine des Neiges, il y a peu de chance pour que le petit frère accepte de l’utiliser à son tour en grandissant. Etant conditionné par l’image que lui renvoie la société de consommation, ce dernier souhaitera forcément un vélo ou des jouets bleus, avec ses héros préférés. Résultat : les parents dépensent deux fois plus. D’autant qu’un vélo, une trottinette et de nombreux autres jouets pour enfants représentent un budget important pour les familles. Elles ont donc deux possibilités : investir dans un vélo neutre (au cas où un enfant de sexe différent rejoindrait la famille dans quelques années), ou acheter deux vélos, même si le premier est toujours en bon état. Par conséquent, si cette stratégie marketing fait vendre et que les stéréotypes arrangent bien les marques et fabricants de jouets, il n’était jusqu’alors pas simple de faire évoluer les choses…

Source: Lire L’Article Complet