Sexo + 50 ans : au lit, je prends des initiatives !

On a trop longtemps été éduquée à rester passive durant les ébats amoureux, soumise au désir de l’homme. A notre tour de prendre les choses en main. Et si on faisait confiance à notre désir pour trouver le plaisir ?

Restez informée

Toute l’éducation sexuelle des femmes les invite à être passives. On apprend à espérer que le prince charmant vienne nous draguer, à patienter jusqu’à ce qu’il prenne l’initiative du premier baiser, à compter sur lui pour qu’il dirige la déroulement des ébats une fois au lit, et à accepter qu’il décide de la durée en fonction de sa propre jouissance (une fois qu’il a éjaculé, c’est terminé, rideau !). Pas facile de sortir de ce formatage, surtout quand on a dépassé la cinquantaine. Bien sûr, depuis toujours, les femmes sont actives sans en avoir l’air : par des attitudes, des regards, elles stimulent mine de rien le désir de leur partenaire. Mais, aujourd’hui, elles veulent aller plus loin, quel que soit leur âge : reprendre le contrôle de leur jouissance, assumer leur désir en pleine lumière à travers des gestes et des mots sans équivoque, guider leur partenaire pour qu’il les aide à trouver le chemin de leur propre plaisir…

Faire les premiers pas…

Vous avez envie d’une partie de jambes en l’air, pourquoi ne pas le signifier clairement ? Prenez l’initiative du rapprochement charnel sans attendre que votre homme initie le mouvement. Bien sûr, vous pouvez utiliser la méthode à l’ancienne, en adoptant un comportement sexy, regards appuyés et dessous affriolants. Mais n’est-ce pas un peu réducteur ? D’autant que – soyons honnête – si cette technique fonctionne dans la flamboyance d’un corps jeune et ferme, passé un certain âge, elle risque de ne se montrer plus aussi efficace… Provoquez plutôt son désir de manière plus sensuelle : allez vers lui, embrassez-le, caressez-le, susurrez des mots érotiques à son oreille. Il n’y pas de honte à se montrer désirante. Surtout faites-vous plaisir, écoutez vos sensations. Évidemment, il faut y aller en douceur, dans le respect de l’autre. Si vous vous montrez trop fatale, trop agressive, vous risquez d’induire un effet castrateur, à l’inverse de celui escompté…

Mener la danse…

Quoi de mieux pour électriser la relation que de susurrer des mots coquins à l’oreille de votre homme ? “Prends-moi”, “J’ai envie de toi”, “Je suis à toi”, “Je te veux”… : tendre ou cru, osez le langage érotique. Le désir réveille les mots et les mots stimulent le désir. N’hésitez pas non plus à vous servir du langage pour guider votre partenaire : dites-lui ce dont vous avez envie, ce que vous aimez, clairement, sans chichi. Et questionnez-le sur ce qu’il apprécie au lit, ce qu’il a envie de tenter. L’intimité sexuelle passe par le dialogue, surtout après des années de vie commune, quand la libido ne peut plus compter sur les seules hormones pour rapprocher les corps. A vous de prendre l’initiative de ces causeries érotiques…

Initier la tempête…

Enfin, il va vous falloir dépasser le surmoi qui vous a été inculqué selon lequel la femme répond au désir de l’homme plutôt qu’elle n’exprime le sien. Sous la couette, n’ayez pas peur de mettre en œuvre des gestes torrides lorsqu’ils vous semblent appropriés, qu’ils soient destinés à votre partenaire ou à vous-même. Caressez, embrassez, léchez, pénétrez…. De même, n’attendez pas que l’autre rythme les ébats, efforcez-vous d’initier les changements de position en fonction de votre propre plaisir. Enfin, vous pouvez tout à fait inviter des accessoires à vos ébats : les sextoys sont là pour stimuler votre libido comme celle de votre homme. Faites en l’expérience ensemble. L’essentiel est de vous laisser guider par votre excitation dans le respect de votre partenaire. C’est le meilleur moyen de partager une sexualité libre et égalitaire. Et sachez que votre homme va aimer : se sentir désiré par une femme qui assume pleinement son désir tout en respectant le sien est le plus beau cadeau que vous puissiez lui faire…

Source: Lire L’Article Complet