Pfizer, Moderna : l’OMS évoque un lien "probable" entre les vaccins à ARN messager et les problèmes cardiaques

Des cas d’inflammation cardiaque, plus précisément de myocardite et de péricardite, ont été enregistrés dans plusieurs pays après l’administration des sérums Pfizer et Moderna. Le 9 juillet, l’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu un lien “probable” entre les risques cardiaques et les vaccins à ARN messager.

Depuis plusieurs semaines, des cas de myocardite et de péricardite, à savoir une inflammation du muscle cardiaque et de la membrane du cœur, ont été signalés dans différents pays après les injections de vaccin à ARN messager. En France, 25 personnes ont souffert d’une myocardite après avoir reçu le sérum Pfizer, selon un rapport de l’Agence du médicament (ANSM) publié ce 11 juillet. “La majorité des personnes sont rétablies ou en cours de rétablissement”, a indiqué l’autorité sanitaire.

  • FEMME ACTUELLE – Nicolas Hulot, victime d'une fraude, porte plainte

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Emmanuel Macron annonce la vaccination obligatoire et l'extension du pass sanitaire : Doctolib plante !

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Lady Diana : ses nièces Lady Amelia et Lady Eliza Spencer évoquent leurs "regrets" la concernant (1)

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Marie-Sophie Lacarrau : ces modifications qu'elle souhaite apporter au JT de 13h à la rentrée

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Emmanuel Macron confirme la nécessité d’une 3e dose de vaccin "dès la rentrée"

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Allocution d’Emmanuel Macron : depuis quel lieu le Président s’adressait-il ?

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Allocution d’Emmanuel Macron : extension du pass sanitaire, troisième dose, obligation vaccinale… Tout ce qu’il faut retenir

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Laurent Mariotte : pourquoi "Joséphine, ange gardien" est un mauvais souvenir ?

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Laurent Mariotte : pourquoi "Joséphine, ange gardien" est un mauvais souvenir

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Évelyne Dhéliat star de toutes les générations ? Son étonnante comparaison avec un personnage culte

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Mort de Marion Sarraut : la réalisatrice de "l'île aux enfants" est décédée à l'âge de 82 ans

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – “Nos jours heureux” : 5 choses que vous ne saviez pas sur le film culte

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Euro 2021 : l’adorable vidéo du prince George avec ses parents au match de la finale fait fondre la Toile

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Jean-Paul Rouve : qui est son ex, Bénédicte Martin ?

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Mort d'Axel Kahn: son frère Jean-François revient sur ses derniers jours

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Cristina Cordula : robe courte et décolleté ultra-plongeant, l’animatrice brille dans une tenue sexy et terriblement tendance

    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Nicolas Hulot, victime d'une fraude, porte plainte
    FEMME ACTUELLE – Nicolas Hulot, victime d'une fraude, porte plainte


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Emmanuel Macron annonce la vaccination obligatoire et l'extension du pass sanitaire : Doctolib plante !
    FEMME ACTUELLE – Emmanuel Macron annonce la vaccination obligatoire et l'extension du pass sanitaire : Doctolib plante !


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Lady Diana : ses nièces Lady Amelia et Lady Eliza Spencer évoquent leurs "regrets" la concernant (1)
    FEMME ACTUELLE – Lady Diana : ses nièces Lady Amelia et Lady Eliza Spencer évoquent leurs "regrets" la concernant (1)


    Femme Actuelle

VIDÉO SUIVANTE

Les risques cardiaques ajoutés à la notice des vaccins Pfizer et Moderna

Ces affections cardiaques, qui sont présentées comme un potentiel effet secondaire des formules à ARN messager, ont également été développées par des patients aux États-Unis après l’administration des sérums Pfizer et Moderna. D’après le programme Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS), au 11 juin, 1.200 cas de problèmes cardiaques survenus après la vaccination ont été recensés aux Etats-Unis sur les 300 millions de doses de vaccin à ARN messager administrées.

Ces signalements ont conduit la Food and Drug Administration (FDA), une autorité de santé américaine, à ajouter, le 25 juin, les risques cardiaques dans la documentation accompagnant les vaccins à ARN messager. “Les rapports d’événements indésirables suggèrent des risques accrus de myocardite et de péricardite, en particulier après la deuxième dose et avec l’apparition des symptômes dans les quelques jours suivant la vaccination”, peut-on lire dans son communiqué.

Vaccins à ARN messager et problèmes cardiaques : un lien “probable”, selon l’OMS

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a indiqué, le 9 juillet, qu’il y aurait un lien “probable” entre ces maladies cardiaques et les vaccins de Pfizer et Moderna. “Les cas rapportés sont généralement survenus dans les jours qui ont suivi la vaccination, plus fréquemment chez les jeunes hommes et plus souvent après la seconde dose des vaccins à ARN messager contre le Covid-19”, a expliqué l’autorité sanitaire.

Bien que l’association entre ces sérums contre la Covid-19 et les problèmes cardiaques soit “probable”, l’OMS se veut rassurante. “Les données disponibles suggèrent que l’évolution immédiate de la myocardite et de la péricardite après la vaccination est généralement bénigne et répond à un traitement classique”. L’autorité sanitaire a également spécifié que les avantages et les bénéfices des vaccins à ARN messager l’emportent sur leurs risques.

Quels sont les effets secondaires du vaccin Moderna ?

Dans un document à destination des professionnels de santé paru en mars dernier, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a détaillé les effets indésirables recensés à différentes fréquences dans le cadre des essais cliniques.

Les effets secondaires très fréquents (≥1/10) :

  • Une réaction au site d’injection (douleur, gonflement)
  • De la fatigue
  • Des céphalées
  • Une lymphadénopathie, à savoir une atteinte des ganglions lymphatiques qui augmentent de volume et peuvent devenir douloureux
  • Des nausées et des vomissements
  • Des frissons
  • Des arthralgies, soit des douleurs articulaires
  • Une fièvre

Les effets secondaires fréquents (≥ 1/100 à < 1/10) :

  • Une réaction au site d’injection (érythème, urticaire, rash)
  • Une éruption cutanée

Les effets secondaires peu fréquents (≥ 1/1 000 à < 1/100) :

  • Un prurit, à savoir des démangeaisons, au site d’injection

Les effets secondaires rares (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) :

  • Une paralysie de Bell. “Trois cas de paralysie faciale périphérique aiguë (paralysie de Bell) sur 15 185 personnes vaccinées dans les essais cliniques ont été rapportés dans les jours qui ont suivis la vaccination (de 22 à 32 jours après la 2e dose)”, spécifie l’ANSM.

Selon l’autorité sanitaire, la fréquence des effets indésirables très courants est plus importante après la deuxième injection.

Vaccin Moderna : quels sont ses effets indésirables déjà observés et sous surveillance ?

Dans un rapport de pharmacovigilance publié en juin, l’ANSM a indiqué que certains effets secondaires déjà signalés continuent à faire l’objet d’une surveillance particulière. C’est le cas :

  • des troubles du rythme
  • du zona
  • de la réactogénicité plus sévère après la deuxième dose
  • du déséquilibre/récidive de pathologies chroniques
  • de l’ictus amnésique (amnésie transitoire)
  • des troubles auditifs (surdité, hypoacousie et acouphènes)

Le vaccin Moderna serait efficace à 100 % chez les adolescents

Quid de l’effet du vaccin Moderna chez les adolescents ? Dans un communiqué publié le 25 mai, la biotech américaine Moderna avait affirmé que son sérum était “hautement efficace” chez les adolescents de 12 à 17 ans. L’entreprise avait publié les résultats de son essai clinique mené sur 3.700 jeunes âgés de 12 à 17 ans aux États-Unis. Les volontaires avaient été divisés en deux groupes : deux tiers d’entre eux avaient reçu le vaccin tandis que les autres participants avaient eu un placebo.

D’après les résultats, l’efficacité du vaccin Moderna est estimée à 93 % 14 jours après l’injection de la première dose. “Après deux doses, aucun cas de Covid-19 n’a été observé dans le groupe vacciné (…) contre quatre cas dans le groupe placebo, résultant en une efficacité du vaccin de 100 % 14 jours après la seconde dose” pouvait-on lire dans le document.

Le 10 juin, le laboratoire Moderna avait demandé l’autorisation de son vaccin pour les adolescents à la Food and Drug Administration (FDA) et aux organismes mondiaux de réglementation. D’après l’entreprise, le sérum est “généralement bien toléré” chez cette catégorie de la population. Plusieurs effets secondaires bénins tels que des douleurs au point d’injection, de la fatigue et des frissons ont été néanmoins été repérés.

À lire aussi :

⋙ Vaccin Pfizer : quels sont les effets secondaires recensés par l’ANSM ?

⋙ Vaccin AstraZeneca : quelles sont les dernières informations sur ses effets secondaires ?

⋙ Vaccins anti-Covid-19 : quels sont les effets secondaires les plus fréquents ?

Source: Lire L’Article Complet