Pesticides : les 10 fruits et légumes à consommer bio en priorité

On considère ces produits frais comme forcément bons pour la santé. Mais certains contiennent tant de résidus de pesticides que cela change totalement la donne. Notre guide pour s’y retrouver.

Restez informée

Selon le dernier rapport de l’ONG Générations Futures (2020), les résidus de pesticides touchent 66,70% des fruits et 45% des légumes non bio. Et dire qu’il est recommandé d’en manger cinq par jour ! Mal cultivés, ils laissent un goût amer pour notre santé comme pour l’environnement et la biodiversité. “S’il est nécessaire de consommer des produits biologiques, locaux et de saison, il importe aussi de les varier pour éviter l’effet cocktail de leurs résidus” recommande le docteur Anthony Fardet, chercheur en alimentation préventive et holistique.

Le rôle des pesticides

Ils servent à protéger les cultures agricoles de tout ce qui met en péril les récoltes ou diminue les rendements. Plus de 4000 produits sont autorisés en France : herbicides, dont le fameux glyphosate ; fongicides, ces destructeurs de champignons et insecticides dont les néonicotinoïdes. Des tueurs d’abeilles et d’insectes pollinisateurs que la France avait interdits en 2018 puis autorisés durant 120 jours en février 2020. Heureusement, la Cour de justice de l’Union européenne a validé, le 6 mai dernier, leur interdiction.

Un calcul des résidus plus représentatif

Les analyses* de la répression des fraudes (DGCCRF) mélangeaient produits bio et conventionnels. Nous avons dû tout recalculer” précise François Veillerette, porte-parole de Générations Futures. “Les résultats trouvés prouvent la nécessité de consommer bio, un mode de production interdisant tout produit de synthèse.”

*Réalisées à partir des échantillons de 18 fruits et 32 légumes sélectionnés pour avoir été analysés plusieurs fois entre 2012 et 2017.

Zéro pesticide, une bonne alternative ?

La grande distribution nous a suivis dans notre opération La Course zéro pesticide, lancée en 2015 pour soutenir la transition agricole écologique, surtout Carrefour et Monoprix, mais la route est encore longue“, déplore Laure Ducos, porte-parole Agriculture et Alimentation à Greenpeace France. Quant au label Zéro résidu de pesticides, il ne certifie pas l’absence de molécules dangereuses. Attention aussi aux importations bio à bas prix qui ne répondent pas à un cahier des charges assez strict.

Faire la part des choses

Certains produits n’absorbent pas, ou moins, les intrants agricoles” rassure le docteur Philippe Pouillart, chercheur en pratique culinaire et santé à l’Institut polytechnique UniLaSalle de Beauvais. Exemples : les asperges (3,7% avec résidus) poussent sous terre au printemps, une période moins propice aux pathogènes ; grâce à son amidon, la patate douce résiste mieux aux nuisibles ; avocats à la peau cireuse, kiwis couverts de poils comme ananas à la carapace fibreuse présentent moins de risque. “Les produits bio réduisent certes la charge que font peser sur l’organisme les contaminants de synthèse, précise Philippe Pouillart, mais ils sont plus chers. Que faire ? Acheter bio, lorsque l’avantage sur le conventionnel est significatif.”

Comment éliminer un maximum de pesticides

Tout simplement en lavant les fruits et légumes dans un bain d’eau agrémentée de vinaigre blanc, gros sel ou bicarbonate. “Cela permet de les débarrasser d’une partie des pesticides et des organismes pathogènes de surface, précise le docteur Philippe Pouillart. On peut aussi les éplucher, quitte à perdre avec leur peau quelques nutriments.

Classement des fruits et légumes les plus contaminés

Les échantillons analysés sont tous issus de l’agriculture conventionnelle et intensive*, chargés en résidus de pesticides, dont certains dépassent les limites maximales de résidus (LMR) autorisées par les normes européennes, pourtant plus tolérantes que les françaises, d’où l’intérêt du local. Protégés par les sols et moins exposés aux maladies, les légumes tirent mieux leur épingle du jeu.

* Etude de Générations Futures revue et corrigée en 2020.

Top 5 des fruits les plus contaminés

  • Les cerises 89% des échantillons sont contaminés, 5,2% dépassent les LMR.Leurs prix se sont envolés depuis l’interdiction française (2016) d’utiliser le dangereux insecticide diméthoate contre la mouche asiatique à l’origine des fruits véreux. L’Union Européenne l’a interdit l’année dernière.
  • Les clémentines-mandarines88,1% contaminés, 3,9% dépassent les LMR.C’est le quatrième fruit préféré des Français, selon l’Insee. Importées et non bio, elles risquent de contenir le féroce fongicide imazalil. Sa présence n’est indiquée que sur les caisses de transport.
  • Le raisin87,3% contaminés, 3,9% dépassent les LMR.Ils contiennent parfois jusqu’à 19 traitements (un cocktail de fongicides, herbicides et insecticides). Nous en croquons 4 kg par an.
  • Les pamplemousses-pomelos86,3% contaminés, 4,2% dépassent les LMR.Plus il est jaune, plus il est traité. S’il est nervé de vert et feuillu, il l’est peu ou pas. Attention, la mention “non traité après récolte” ne signifie pas qu’ils ne l’ont pas été durant leur culture.
  • Les pêches et nectarines83% contaminés, 0,3% dépassent les LMR.Leur peau fragile absorbent les produits chimiques dont elles sont aspergées. L’agriculture biologique privilégie des entrants naturels, une cueillette à maturité et une rotation des cultures qui assainit la terre.

Et aussi…les fraises (82,9% de résidus de pesticides, 3,6% supérieur aux LMR ). Les oranges (81,2% résidus, 3,6% LMR). Les abricots (80,4% résidus, 2,7% LMR). Les pommes, (80,3% résidus,1,6% LMR). Les citrons (76,6%, 1,9% de LMR).

Top 5 des légumes les plus contaminés

  • Les céleris branches84,9% des échantillons sont contaminés, 15,7% dépassent les LMR.C’est le festin préféré des escargots et des limaces. Et les mouches pondent sur ses feuilles. Seuls des dizaines de pesticides en viennent à bout. Par chance, nous n’en consommons que 400 g par an et par personne, selon l’Insee.
  • Le céleri rave82,5% sont contaminés, 10,8% dépassent les LMR.Cette plante très exigeante en eau, sensible aux maladies, attaquée par les chenilles et les pucerons est traitée à grand renfort d’herbicides, d’insecticides et de fongicides.
  • Les herbes aromatiques69,3% sont contaminés, 21,5% dépassent outrageusement les LMR.Thym, romarin, basilic, estragon, laurier, aneth, coriandre ou autre ciboulette… Ces herbes fraîches venues souvent du Brésil, du Maroc ou d’Israël échappent aux règlements européen et français.
  • Les endives67,2% sont contaminés, 4% dépassent les LMR. Nous en consommons 5 kg par an et par ménage (Insee). Surtout produites en Italie et aux Pays-Bas, elle subissent des traitements préventifs d’insecticides contre les pucerons, posés dans le sol et pulvérisés.
  • Les laitues 66,5% sont contaminés, 3% dépassent les LMR. Surtout cultivée sous serre où l’air est peu renouvelé, ses feuilles absorbent goulument les pulvérisations de pesticides. Elles peuvent contenir jusqu’à 16 produits chimiques !

Et aussi…les poivrons (60,5% de résidus de pesticides, 1,7%, supérieur aux LMR). Les pommes de terre (59,1% résidus, 1,5% LMR ). Les melons (54,8% résidus, 3,2% LMR). Les haricots (54% résidus, 5,6% LMR). Les petits pois (52,7% résidus, 2,7% LMR ).

L’éclairage de l’expert

Blaise Desbordes, directeur général de Fairtrade/Max Havelaar

En France, une banane sur dix provient du commerce équitable et 88% d’entre elles sont bio. Depuis 2018, Monoprix et Biocoop ne vendent que des bananes bio équitables. Biocoop achète presque tous nos fruits exotiques. Les ananas proviennent du Costa Rica (en vente aussi dans les enseignes E.Leclerc), le pays le plus écologique au monde. Le bât blesse pour leur transport en avion…Nous y travaillons. Les mangues bio du Pérou, les litchis de Madagascar sont largement représentés chez Monoprix et Casino. Avec l’avocat, l’enjeu est social et écologique. Cultivé au Mexique, au Pérou et en Afrique du Sud, je ne cache pas son impact négatif pour l’écosystème à cause de sa forte consommation en eau.

A lire aussi :

⋙ “Dirty dozen” : les 12 fruits et légumes qui contiennent le plus de pesticides après lavage

⋙ Magasins bio : quelles sont les meilleures enseignes ?

⋙ Additifs, pesticides… Comment éviter les substances toxiques dans nos assiettes ?

⋙ Alimentation : 10 astuces pour acheter plus sain

Source: Lire L’Article Complet