Pass sanitaire élargi, vaccination obligatoire pour les soignants : les annonces de Macron à retenir

Le variant Delta est devenu majoritaire en France le week-end dernier. Le 11 juillet, plus de 4200 nouveaux cas de contamination ont été détectés en France, chiffre Santé Publique France

“Si nous n’agissons pas dès aujourd’hui, le nombre de cas va continuer de monter et entraînera inévitablement des hospitalisations en hausse au mois d’août”, a expliqué Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée, lundi 12 juillet. Il a également envoyé un message d’alerte : l’épidémie sera encore là “tout au long de cette année 2021 et sans doute pour plusieurs mois encore de l’année 2022”.

L’épidémie sera encore là tout au long de cette année 2021.

Deux semaines après la dernière étape du déconfinement, le président de la République a annoncé de nouvelles mesures pour faire face à la quatrième vague de Covid-19. 

  • Covid-19 : le pass sanitaire européen est disponible, voici comment l’obtenir
  • TousAntiCovid : l’appli de lutte contre le virus et pass sanitaire pour voyager

Vaccination obligatoire pour le personnel de santé 

D’ici le 15 septembre, la vaccination sera obligatoire pour “les personnels soignants et non-soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour handicapés, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile”, a annoncé le chef de l’État. 

Le projet de loi sera présenté en Conseil des ministres lundi 19 juillet, et passera d’abord par le Conseil d’État. Invité de LCI après l’allocution d’Emmanuel Macron, le ministre de la Santé a précisé qu'”à partir du 15 septembre, si vous êtes soignant et que vous n’êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus travailler et vous ne serez plus payé”.

“En fonction de l’évolution de la situation, nous devrons nous poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français”, a ajouté Emmanuel Macron dans son discours. Il a également évoqué la mise en place d’une campagne de rappel à partir de la rentrée pour les personnes vaccinées en début d’année, “c’est-à-dire en janvier et février”.

Pass sanitaire étendu aux cafés, restaurants, transports longues distances dès août

Dès le 21 juillet, pour les Français de plus de 12 ans, le pass sanitaire sera obligatoire dans tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. “Il faudra avoir été vacciné ou avoir un test négatif récent pour accéder à un spectacle, un parc d’attraction, un concert ou un festival”, a explicité Emmanuel Macron. 

Jusqu’à présent, le pass sanitaire était seulement obligatoire pour les événements rassemblant plus de 1000 personnes. 

À compter du mois d’août, ce pass sanitaire sera obligatoire dans les cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance. “Nous allons étendre au maximum le pass sanitaire pour pousser le maximum d’entre vous à aller vous faire vacciner”, a-t-il plaidé. 

Un projet de loi sera soumis au Parlement, “réuni en session extraordinaire à partir du 21 juillet”, a ajouté Emmanuel Macron. 

Pour rappel, le pass sanitaire consiste en la présentation d’un certificat de vaccination complète, un test négatif de moins de 48 heures, ou un test attestant du rétablissement de la Covid-19.

Nous allons étendre au maximum le pass sanitaire pour pousser le maximum d’entre vous à aller vous faire vacciner.

  • Covid-19 : les masques FFP2 contenant du graphène désormais interdits
  • Covid-19 : le train, un moyen de transport plus risqué que les autres ?

Tests PCR “de confort” payants à l’automne

Les tests PCR “seront rendus payants, sauf prescription médicale”, a également annoncé le chef de l’État. Cette mesure doit “encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests”. La France est encore un des rares pays à permettre la gratuité des tests, avec le Danemark, la Norvège et le Monténégro. 

Invité de BFMTV, Gabriel Attal a précisé que “les tests PCR et antigéniques seront concernés”. Les tests sont déjà payants pour les étrangers venant en France. Il faut compter 29 euros pour un test antigénique et 49 euros pour un test PCR.

Contrôle renforcé aux frontières, mais voyages autorisés

Alors que le pass sanitaire européen est en vigueur depuis le 1er juillet, Emmanuel Macron n’a pas annoncé de restrictions de voyages vers l’étranger. En revanche, il y a aura des contrôles renforcés pour les personnes venant de “pays à risque” et un “isolement contraint pour les personnes non vaccinées”. 

Invité de Europe 1, le 11 juillet, le secrétaire d’État en charge des Affaires européens, Clément Beaune, a de son côté énoncé que “chaque vol, chaque voyage, donnera lieu à un contrôle du pass sanitaire”. Il a aussi ajouté que “la situation au Portugal et en Espagne est très préoccupante”.

Mais les Français ont bien le droit s’y rendre, en sachant que “le pass sanitaire y est obligatoire”. À ce sujet, la France a décidé de raccourcir à 24 heures le délai pour fournir un test PCR négatif en rentrant d’Espagne, du Portugal, et du Royaume-Uni.

  • Le vaccin contre la Covid-19 aurait un impact sur le cycle menstruel
  • Sclérose en plaques : des traitements rendraient la vaccination contre la Covid inefficace

Source: Lire L’Article Complet