Fantasmes sexuels : 3 conseils de notre sexologue pour en parler avec son partenaire

Véritables moteurs de la sexualité, les fantasmes stimulent à la fois les relations intimes et l’imagination de chacun. Comment partager avec son partenaire ces images qui naissent dans notre tête ? Alexandra Hubin, sexologue, livre ses conseils.

Restez informée

Faire l’amour dans un lieu insolite, avoir une relation intime à trois, attacher son partenaire… Il existe une multitude de fantasmes, propres aux envies et à l’imagination de chacun. Ces fantasmes, Alexandra Hubin, sexologue et fondatrice de SexoPositive, les décrit comme “des petits scénarios coquins qu’on a dans la tête et qui ont ce pouvoir d’augmenter nos désirs et nos plaisirs”.

Des images érotiques qui stimulent notre vie sexuelle et qui peuvent être comparées à une salle de cinéma dont on gérerait la programmation : “On a les commandes à 100 % : on est à la fois l’auteur, le réalisateur, le metteur en scène et même l’acteur principal”, explique la sexologue.

Mais faut-il forcément parler de tous ses fantasmes avec son partenaire ? “Je vais être nuancée. Dans certains cas, ça rapproche. Évidemment qu’en tant que sexologue, je vais plutôt prôner la communication sexuelle au sein du couple. Mais d’un autre côté, ça peut vraiment créer des tensions”, indique Alexandra Hubin. La sexologue livre ses conseils pour aborder le sujet en toute sérénité.

3 conseils pour parler de ses fantasmes en couple

  • Trouver des sources d’inspiration

Avant de partager ses fantasmes avec son partenaire, il est important de les entretenir. “Nos fantasmes se logent au creux de notre imagination”, souligne Alexandra Hubin. C’est donc dans notre tête et dans notre quotidien qu’il est possible d’aller chercher l’inspiration. La spécialiste suggère ainsi de repenser à une relation sexuelle qui a été particulièrement agréable ou de rejouer une version hot d’un événement qui s’est produit pendant la journée. Exemple : s’il y a eu “un petit jeu de regards à la machine à café au boulot, on se refait une autre version simplement dans sa tête”, détaille-t-elle. Les films, les livres ou encore les podcasts peuvent également être de bonnes sources d’inspiration.

  • Sélectionner ses fantasmes

Vous avez envie de partager vos fantasmes avec votre partenaire ? Avant de vous lancer, la sexologue conseille de faire le tri. “Si je dis à mon partenaire qu’à chaque fois, pour avoir envie de lui, je pense à George Clooney, à part s’il a beaucoup d’humour et qu’il me répond ‘What else ?’, ça risque plutôt de briser sa confiance en lui”, détaille-t-elle. Tous les fantasmes n’ont donc pas forcément vocation à être partagés.

L’objectif est également de ne parler que des fantasmes que vous avez envie de réaliser. Et pour cause : “Il a plein de fantasmes qui sont excitants dans notre tête mais qu’on a pas du tout envie de concrétiser”, note la sexologue.

  • Evaluer l’intérêt de son partenaire

Pour partager vos fantasmes avec votre partenaire, Alexandra Hubin suggère de le faire en douceur et de façon progressive, afin d’évaluer son degré d’intérêt. “Si votre fantasme est de faire l’amour dans un ascenseur et que votre partenaire n’est pas réceptif à cette scène-là parce que la peur d’être surpris prend le dessus, ça ne sert strictement à rien”, explique-t-elle. La sexologue conseille donc de commencer par l’embrasser fougueusement dans un ascenseur pour appréhender sa réaction : “S’il est plutôt réceptif, vous savez que vous pouvez aller un tout petit peu plus loin la fois d’après. Donc amusez-vous !”, conclut-elle.

JOUIR, c’est le nouvel espace de Femme Actuelle dédié au plaisir féminin. Témoignages sans tabous, conseils de psy, gynéco ou sexologues, astuces pour booster la libido, le plaisir et atteindre l’orgasme… Renouez avec une vie sexuelle heureuse en cliquant ici.

A lire aussi :

⋙ Bruits pendant le sexe : 3 conseils de notre sexologue pour en finir avec les complexes

⋙ Aphrodisiaques : sont-ils efficaces pour booster le désir ? La réponse de notre sexologue

⋙ Désir : les conseils de la sexologue pour retrouver une complicité sexuelle

Source: Lire L’Article Complet