Épilobe : quels sont les bienfaits de cette plante et comment l’utiliser ?

Traiter une cystite, soulager une angine, diminuer l’acné hormonale, faire le plein d’antioxydants… L’épilobe est une plante aux multiples vertus pour la santé. On fait le point sur ses bienfaits et son utilisation, avec Angélica Alcantara.

Restez informée

L’épilobe (Epilobium parviflorum), est une plante herbacée qui mesure entre 30 et 40 centimètres de hauteur, qui a la particularité d’avoir de petites feuilles poilues et de petites fleurs de couleur rose.

Cette plante, que l’on trouve notamment en Europe et qui pousse dans des endroits tempérés, légèrement en hauteur, a la capacité de se développer dans des endroits qui ont pris feu, d’où son nom en anglais “fireweed” (herbe du feu).

Comme l’onagre, l’épilobe fait partie de la famille des Onagracée. Il existe environ 28 types d’épilobe différents en Europe, mais ceux que l’on trouve le plus fréquemment sont :

  • l’Epilobium parviflorum, ou épilobe à petits fleurs
  • l’Épilobium angustifolium ou Laurier de Saint-Antoine, qui lui, est un peu plus grand (1 mètre de hauteur environ)

Les bienfaits de ces deux plantes sont très similaires et on les utilise de la même façon.

Cystite, diarrhée, angine… Les bienfaits santé de l’épilobe

Un anti-inflammatoire efficace

Riche en flavonoïdes (myricétine et quercétine), l’épilobe est une plante qui permet de combattre les inflammations dans l’organisme, lorsque le système immunitaire réagit.

Une plante indiquée en cas d’acné ou autres dérèglements hormonaux

Cette plante pourrait être utile en cas de dérèglement hormonal, responsable notamment chez certains adultes de problèmes d’acné hormonale, ou du syndrome d’ovaire polykystique (SOPK). L’épilobe pourrait améliorer les symptômes causés par cet excès d’hormones mâles (androgènes).

On fait le plein d’antioxydants

L’épilobe est un concentré d’antioxydants (flavonoïdes et ellagitanins), des molécules qui vont aider à protéger les cellules du vieillissement prématuré lié au stress oxydatif.

À consommer pour soulager une cystite

Son action anti-inflammatoire, associée à son pouvoir diurétique, vont être intéressants pour aider en cas d’inflammation des voies urinaires (chez une personne qui souffre d’une cystite, par exemple).

Elle est une alliée en cas de diarrhée ou de vomissements

Cette plante a aussi des propriétés nettoyantes et apaisantes du système digestif : en cas de diarrhées ou de vomissements, elle peut soulager l’appareil digestif et aider l’organisme à s’en remettre plus facilement (on peut la consommer en cas de tourista, par exemple).

En gargarisme pour dégager la sphère ORL

En usage externe, son action anti-inflammatoire peut également aider la sphère ORL très sollicitée en cas d’otite, de rhinite…

À noter que l’épilobe est contre-indiqué, comme de nombreuses plantes aux principes actifs puissants, pendant une grossesse et chez la femme allaitante.

Indications, posologie… Comment utiliser l’épilobe ?

En cas d’infection des voies urinaires, il est possible de consommer l’épilobe de plusieurs manières.

  • Préparer des tisanes : laisser infuser 1 cuillère à soupe dans une tasse d’eau bouillante, pendant 10 minutes. Boire trois tasses par jour, pendant 3 semaines jusqu’à l’amélioration des symptômes (il est possible de renouveler la prise le mois suivant).
  • Utiliser un extrait liquide : chaque jour, mélanger 3 ml dans un peu d’eau, à diviser ensuite en deux prises dans la journée (1,5 ml le matin et 1,5 ml le midi). À prendre jusqu’à l’amélioration des symptômes.
  • Faire une cure de gélules (extrait sec) : prendre deux gélules d’épilobe, deux fois par jour jusqu’à l’amélioration des symptômes.

Pour les affections ORL : rhinite, angine ou laryngite…

  • Faire des gargarismes avec une infusion d’épilobe (laisser infuser 1 cuillère à soupe dans une tasse d’eau bouillante, pendant 10 minutes, filtrer), plusieurs fois par jour.
  • Se laver le nez avec ce même mélange, une fois à température ambiante, plusieurs fois par jour.

En cas de dérèglements hormonaux responsables d’acné hormonal, par exemple, consommer des tisanes d’épilobe, ou la plante sous forme d’extrait liquide ou de gélules dans la même proportion indiquée au-dessus, pendant 3 semaines par mois, pendant au moins 3 mois.

Gélules, tisane, extrait liquide… Où acheter de l’épilobe ?

Pour profiter des bienfaits de l’épilobe, choisir des gélules, des feuilles séchées ou des gélules issus de l’agriculture biologique, ou issus de cueillettes sauvages françaises

On en trouve dans les herboristeries, chez les petits producteurs de plantes médicinales et dans les magasins bio.

Merci à Angélica Alcantara, Naturopathe et Professeure de yoga (www.yoginaturo.com).

Source: Lire L’Article Complet