Double meurtres dans les Cévennes : Le fugitif armé n'a toujours pas été retrouvé, un appel à témoin a été lancé

Quatre jours après les meurtres, l’assassin présumé n’a toujours pas été retrouvé. Il est considéré comme dangereux par les enquêteurs…

Hier, la gendarmerie a lancé un appel à témoin pour tenter de retrouver Valentin Marcone. L’homme de 29 ans a pris la fuite après avoir tué son patron et un collègue dans une scierie du Gard, il y a quatre jours. Malgré la mise en place d’un dispositif rapide et important quelques heures après les faits, le fugitif est introuvable. “L’hypothèse désormais, c’est qu’il aurait pu prendre la fuite plus loin, au-delà du périmètre de 15 km2 que nous fouillons depuis le départ”, a confié la porte-parole de la gendarmerie en Occitanie. “Le gars est du pays, chasseur, il connaît tout, il connaît toutes les combines, tous les passages, c’est très difficile pour ceux qui ne connaissent pas le territoire”, explique un des habitants du village. De plus, le fugitif est considéré comme dangereux, ce qui complique la tâche des gendarmes…

Valentin Marcone aurait à sa disposition une arme de poing, celle utilisée pour les meurtres, mais également un fusil équipé d’une lunette de visée permettant des tirs précis, et ce, jusqu’à plusieurs centaines de mètres. “Cet individu s’entraînait très régulièrement au tir et surtout au tir à longue portée. (…) Il a peut-être positionné un poste de combat”, explique le général Philippe Ott, numéro 2 de la gendarmerie de la région PACA. Le père du fugitif a alors fait hier un appel audio pour demander à son fils de se rendre : “J’ai la garantie qu’il n’y aura pas feu si tu te rends maintenant, mon fils fais-moi confiance. (…) Valentin, c’est papa, je t’aime, on t’aime, (…) nous sommes tous avec toi, bisous, papa”. Au total, ils sont 300 gendarmes de différents départements, aidés par le GIGN et le peloton spécialisé de protection de la gendarmerie, pour retrouver l’assassin présumé.

Source: Lire L’Article Complet