Désinfection des masques : l'autocuiseur pourrait-il les nettoyer efficacement ?

Et si l’appareil idéal pour nettoyer certains masques de protection se trouvait dans un placard de la cuisine ? Selon des chercheurs américains, les autocuiseurs électriques seraient efficaces pour désinfecter un type de masque en particulier. Découvrez comment fonctionne cette méthode de décontamination.

Restez informée

Face à la recrudescence des cas de Covid-19 en France, le port du masque a été rendu obligatoire dans les lieux clos comme à l’extérieur. Il convient ainsi de posséder plusieurs protections, en particulier si l’on utilise des masques chirurgicaux qui ne réunissent pas les conditions pour être lavés ou réutilisés.

En revanche, les masques en tissu sont lavables et réutilisables. Mais avant de les réutiliser, il convient de les nettoyer. L’Association française de normalisation (Afnor) recommande de les passer à la machine avec de la lessive classique. Le cycle doit être au minimum de 30 minutes, et la température de 60°C afin d’éliminer un maximum de bactéries. Il faut ensuite les sécher avant de les réutiliser, soit au sèche-linge, soit à l’air libre.

Existe-t-il d’autres méthodes qui permettent de garantir la décontamination des masques ? Des chercheurs américains de l’Université de l’Illinois aux Etats-Unis auraient trouvé une nouvelle alternative pour désinfecter efficacement un type de masque en particulier.

Autocuiseur : une expérience réalisée sur des masques FFP2

Pour trouver cette méthode, les scientifiques ont mené une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Environmental Science and Technology Letters. Ils ont réalisé une expérience uniquement sur des masques de protection de type FFP2, qui, tout comme les masques chirurgicaux, ne réunissent normalement pas les conditions pour être lavés ou réutilisés.“Un masque FFP retiré ne doit pas être réutilisé. La durée de port doit être conforme à la notice d’utilisation. Dans tous les cas, elle sera inférieure à 8 heures sur une seule journée”, rappelle l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) sur son site.

Les chercheurs ont placé les masques FFP2 dans un autocuiseur électrique, dans lequel il n’ont pas rajouté d’eau. Le contenu de l’appareil a chauffé à environ 100 degrés pendant 50 minutes. “Nous recommandons aux utilisateurs de bien vérifier la température pendant la décontamination afin de s’assurer qu’elle est maintenue à 100 degrés pendant 50 minutes”, conseillent les auteurs de l’étude.

L’autocuiseur a désinfecté les masques FFP2 sans les déformer

Les chercheurs ont constaté que la chaleur sèche – due à l’absence d’eau – générée par l’autocuiseur électrique inactivait de manière efficace quatre classes différentes de virus dont le coronavirus Sars-Cov-2. “Les masques de protection respiratoire ont maintenu leur capacité de filtration de plus de 95 % et ont gardé leur forme, toujours correctement posés sur le visage de l’utilisateur, même après 20 cycles de décontamination dans l’autocuiseur électrique”, a déclaré Vishal Verma, co-auteur de l’étude et professeur en génie civil et environnemental de l’Université de l’Illinois. Les auteurs de l’étude ont ainsi estimé que la chaleur sèche générée par la cocotte-minute pourrait être une méthode efficace et utile pour décontaminer les masques FFP2 avant de les réutiliser.

Source: Lire L’Article Complet