Crise sanitaire : à quoi pourraient ressembler les prochaines années ? Une étude répond

En cette période de crise sanitaire, une question est sur toute les lèvres : à quel moment la situation reviendra-t-elle à la normale ? Dans son “Rapport Vigie 2020. Scénarios de rupture à l’horizon 2040-2050”, Futuribles explique que les prochaines années pourraient être marquées par de nouvelles épidémies.

Restez informée

Depuis la fin de l’année 2020, le monde vit au rythme de l’épidémie de Covid-19. Confinement, distanciation sociale, mesures d’hygiène et couvre-feu font désormais partie du quotidien. Une réalité qui a des conséquences non négligeables sur la santé mentale de chacun. Preuve en est : l’étude CoviPrev réalisée par Santé Publique France révèle que les états dépressifs sont en hausse depuis le début de la crise sanitaire. Après avoir diminué lors du première déconfinement, ils ont doublé à l’annonce du second et se maintiennent depuis à un niveau élevé.

Combien de temps cette période compliquée risque-t-elle durer ? Le centre de réflexion et d’études prospectives Futuribles s’est penché sur la question dans son Rapport Vigie 2020, qui explore 16 scénarios de rupture à l’horizon 2040-2050. L’objectif ? Imaginer, à partir des tendances actuelles, à quoi pourraient ressembler les prochaines années.

Covid-19 : de nouvelles pandémies mondiales en perspective ?

“À l’avenir, de nombreuses tendances lourdes laissent à penser que le nombre de crises sanitaires pourrait croître et leur rythme d’occurrence s’accélérer”, explique dans le rapport Marie Ségur, chargée d’études à Futuribles. La Covid-19 pourrait donc laisser place à d’autres pandémies de grande ampleur, et ce, pour plusieurs raisons.

La première ? La plus grande proximité entre humains et animaux, notamment causée par les dégradations de l’environnement naturel. Ce phénomène favorise la disparition de ce que l’on appelle la “barrière des espèces”, qui empêche la transmission d’un virus d’une espèce à une autre. Résultat : les Hommes sont de plus en plus exposés à certains virus.

Le réchauffement climatique est également en cause dans la potentielle augmentation des crises sanitaires. “Plusieurs études ont prouvé qu’une augmentation même minimale (+ 1 °C) de la température moyenne suffisait à favoriser la prolifération d’espèces exogènes dans de nouveaux milieux, espèces porteuses de maladies vectorielles transmissibles aux animaux et aux humains”, peut-on lire dans le rapport.

Autre raison appuyant ce scénario ? Le vieillissement de la population. Et pour cause : le système immunitaire des personnes âgées est moins résistant, ce qui les rend plus vulnérables aux virus.

Les mesures sanitaires pourraient perdurer dans le temps

Ce scénario de rupture à l’horizon 2040-2050 ne serait évidemment pas sans conséquences. “Dans un contexte de crises sanitaires répétées, il est possible de voir s’instituer durablement les mesures sanitaires mises en œuvre par les gouvernements au premier semestre 2020”, précise le rapport.

Les confinements vont-ils se succéder pendant plusieurs années ? Pas forcément. D’autres mesures pourraient cependant être mises en place ou perdurer. Dans le rapport, il est notamment question d’une surveillance accrue des individus, à travers le contact tracing ou encore le passeport d’immunité. Des éléments qui pourraient nous obliger à repenser la notion de vie privée. Mais ce n’est pas tout : les relations sociales pourraient aussi continuer à être perturbées par la limitation des rassemblements et des contacts entre individus.

Le “Rapport Vigie 2020. Scénarios de rupture à l’horizon 2040-2050” sera en vente à partir du 15 mars 2021 sur le site de Futuribles.

A lire aussi :

⋙ Coronavirus : jusqu’à quand devra-t-on porter le masque ?

⋙ Covid-19 : et si le virus était en fait présent depuis dix ans ?

⋙ Coronavirus : la distanciation sociale sera-t-elle nécessaire jusqu’en 2022 ?

Source: Lire L’Article Complet