Covid-19 : ce qu’Emmanuel Macron pourrait annoncer ce soir

“Nous sommes au départ de quelque chose qui ressemble à une vague épidémique”, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran, dimanche 11 juillet, sur Radio J. Le variant Delta, venu d’Inde, est devenu majoritaire en France ce week-end. 

Plus de 4000 nouveaux cas de contaminations à la Covid-19 ont été détectés en France dimanche 11 juillet, relève Santé Publique France. Face à l’inquiétude, Emmanuel Macron s’adressera aux Français ce lundi 12 juillet à 20 heures lors d’une allocution télévisée, à l’issue d’un conseil de défense sanitaire. Il s’agira de la première depuis le 29 avril, date à laquelle le président de la République a présenté le calendrier de déconfinement.

Aucune communication n’a été faite par l’Élysée, mais de nouvelles mesures sont attendus pour lutter contre la Covid-19.

La vaccination pourrait devenir obligatoire pour les soignants

Le 9 juillet, le Conseil scientifique a officiellement demandé la vaccination obligatoire pour les soignants. Invité de France Inter ce même jour, Olivier Véran s’est voulu rassurant. “Ma conviction profonde, c’est que la couverture vaccinale des soignants va augmenter”, a avancé le ministre de la Santé.

Emmanuel Macron s’est dit opposé à la vaccination obligatoire depuis le début de la pandémie. Mais le gouvernement s’attèle depuis plusieurs semaines à un projet de loi allant dans ce sens. Le texte pourrait être adopté dès la fin du mois de juillet. “Je ne suis pas favorable à la vaccination obligatoire pour tous les Français”, a pourtant avancé le ministre de la Santé, invité de Radio J, le 11 juillet.

D’autres pays européens ont déjà pris cette décision, à commencer par l’Italie. L’Australie la mettra en place dès septembre, et le Royaume-Uni à l’automne, pour les EHPAD, précisent Les Échos

L’utilisation du pass sanitaire pourrait être étendue

Effectif depuis quelques semaines, le pass sanitaire permet de montrer une preuve de vaccination complète, un test négatif de moins de 48 heures, ou une preuve de rétablissement de la Covid-19. Il est obligatoire dans l’Hexagone pour les événements de plus de 1000 personnes, et pour entrer dans les discothèques.

Alors que le gouvernement a exclu de l’utiliser pour les lieux du quotidien (restaurants, magasins, lieux culturels et sportifs…), ce choix pourrait être repensé. La jauge des lieux où le pass sanitaire est obligatoire pourrait être réduite. Selon plusieurs sources interrogées par Franceinfo, le pass sanitaire pourrait être demandé au restaurant, au cinéma ou encore, au théâtre. 

“Je crois personnellement qu’il y a des activités de la vie courante, de la vie quotidienne, qui font aussi notre art de vivre, qu’il faut préserver de cette idée qu’on aurait des barrières d’accès, donc un pass sanitaire”, a de son côté exprimé le secrétaire d’État aux Affaires européennes Clément Beaune sur Europe 1. Ce débat semble créer des avis divergents au sein même de la majorité.

“Le pass sanitaire, c’est aussi garantir la liberté à ceux qui sont vaccinés de poursuivre leurs activités… en évitant que celles-ci ne ferment”, a avancé Christophe Castaner, chef de file LREM à l’Assemblée nationale, le 6 juillet dernier.

BFMTV précise également que “de nouvelles mesures pourraient donc être envisagées, notamment dans les zones les plus touristiques, comme le retour du masque en extérieur”. Le gouvernement pourrait donc revenir sur des restrictions levées fin juin, ou adopter une approche territorialisée. 

  • Le vaccin contre la Covid-19 aurait un impact sur le cycle menstruel
  • Sclérose en plaques : des traitements rendraient la vaccination contre la Covid inefficace

Source: Lire L’Article Complet