Coronavirus : les symptômes qui doivent alerter, les gestes pour se protéger

Depuis le début de l’année, le coronavirus 2019-nCOV, rebaptisé depuis Covid-19, a déjà fait près de 38 000 morts selon un dernier décompte et contaminé des milliers de personnes dans le monde. En Europe, plusieurs foyers se sont déclarés courant février.

En France, 45 550 personnes sont atteintes, 5 107 se trouvent en réanimation et 3 024 décès sont à déplorer (au 31 mars 2020).

Comment le coronavirus se transmet-il ?

Sa transmission, qui s’est faite à l’origine via un animal (le serpent et le Pangolin ont été évoqués comme étant à l’origine de la transmission, sans certitude) à l’humain est désormais interhumaine.

Ce qui laisse craindre une épidémie de grande ampleur si des précautions ne sont pas prises par les autorités de santé des pays d’une part, mais aussi par la population elle-même. Pour cela, il faut savoir identifier les symptômes, entreprendre les bonnes démarches pour se faire soigner, mais aussi prévenir la contamination par quelques gestes simples.

Toutefois, attention à ne pas tomber dans la psychose ! Nous sommes en plein hiver et de nombreuses maladies comme la grippe ou la bronchite circulent et leurs signes cliniques sont similaires. 

Jean-Claude Manuguerra, responsable de la cellule d’intervention biologique d’urgence à l’Institut Pasteur, précise également dans Le Parisien que les personnes décédées étaient des “patients âgés, souffrant de comorbidités* ou plus jeunes mais malades, immunodéprimés.”

Période d’incubation et symptômes du COVID-19

Les personnes hospitalisées présentaient divers symptômes, les principaux étant les suivants : 

  • Une fièvre supérieure à 37,5°C
  • Une gêne respiratoire persistante et bruyante (sifflements)
  • Une toux 

Autres signes cliniques (moins fréquents) :

  • Une perte de goût et d’odorat (surtout chez les sujets jeunes)
  • Des courbatures
  • Une fatigue soudaine
  • Des frissons
  • Des maux de ventre
  • Maux de tête

À savoir : la période d’incubation peut aller jusqu’à deux semaines et n’empêche pas une contagion. C’est pourquoi une période de quarantaine équivalente pour les personnes ayant voyagé dans les pays les plus touchés est imposée aux concernées.

Le ministère de la Santé précise qu’il ne faut pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences pour éviter toute potentielle contamination. Si l’on présente ces signes, mieux vaut privilégier la téléconsultation ou contacter le Samu Centre 15. 

Les bons gestes pour se protéger du coronavirus

La propagation du coronavirus se fait par voie aérienne, soit par un contact direct avec des sécrétions (si on embrasse une personne malade – même sur la joue – ou si elle éternue et tousse près de nous par exemple) soit via un objet contaminé (poignée de porte, barre de métro, rampe d’escalier…).

Aussi, on adopte alors un peu plus fréquemment que d’habitude des gestes d’hygiène élémentaires :

  • On se lave les mains et les ongles avec du savon (minimum trois minutes pour éliminer efficacement les germes).
  • À l’extérieur, on utilise un gel ou des lingettes hydroalcooliques (sans en abuser car ils peuvent être très desséchants à force).
  • Si l’on tousse ou que l’on éternue, on met un mouchoir ou sa manche devant sa bouche et son nez. A défaut, on tousse dans son coude.
  • On évite de se toucher et de se frotter le visage, les yeux, la bouche, le nez.
  • on évite les contacts proches et on pense à maintenir une distance d’au moins 1 mètre avec les autres personnes, en particulier si elles toussent, éternuent ou ont de la fièvre.
  • Si l’on présente des symptômes respiratoires (toux ou éternuements), si l’on pense être atteint d’une infection par le coronavirus avec des symptômes bénins ou si l’on s’occupe d’une personne présumée infectée par le Covid-19, le port d’un masque médical est nécessaire indique l’OMS. 

* Association de deux pathologies. 

Source: Lire L’Article Complet