5 sports à adopter cette année pour faire du bien à son corps et à son esprit

Faire du sport pour perdre du poids, galber ses formes ou “performer” ? C’est dépassé ! Aujourd’hui, c’est le sport “feel good” qui est à l’honneur. Suivez le guide…

Restez informée

En ces temps perturbés, les pratiques accordant une plus grande importance à notre intériorité connaissent un regain d’intérêt. Comme les médecines douces ou les thérapies psychocorporelles, l’exercice physique devient un moyen de réconcilier le corps et l’esprit, deux entités indissociables. Mais pas n’importe lequel ! Voici cinq disciplines, accessibles à toutes, qui permettent de se sentir mieux dans sa peau et de faire la paix avec soi-même.

Le Body Positive, c’est quoi ?

Relayé par les réseaux sociaux et les blogs, puis les marques (Dove, Chantelle…), le Body Positive est un mouvement qui encourage chacune à faire preuve de bienveillance envers son corps, à l’accepter malgré ses imperfections. À bas les diktats de la beauté, qui nous enferment dans une course à la perfection et des complexes sans fin. Au lieu de maltraiter notre corps, remercions-le par des pratiques douces, qui permettent de faire surgir notre singularité…

Pour se libérer des complexes : la danse intuitive

Nul besoin d’être bonne danseuse ou d’avoir le rythme dans la peau. Ici, pas de chorégraphie ou de mouvements imposés, mais un espace de liberté dans lequel le corps peut s’exprimer sans crainte du jugement. Sur de la musique, l’objectif est de se reconnecter à soi, de se laisser porter par ses sensations et ses émotions du moment, pour laisser émerger le mouvement de manière spontanée, décomplexée. “Il s’agit d’une sorte de peau à peau avec son intimité profonde, d’exercice d’écriture corporelle”, précise Marion Soeur-Warain, danse thérapeute, (www.marionsw-devenir.com). Les plus gros obstacles sont internes : la peur d’être ridicule, de ne pas y arriver. Faire fi du regard de l’autre (ou le sien) demande du temps, il faut y aller crescendo…

Pour s’initier à la danse intuitive

À la maison, choisissez une musique sans paroles, en accord avec votre humeur du moment. Debout, yeux fermés, concentrez-vous sur l’émotion ou la sensation qui surgit, et faites-la grandir dans votre corps. Essayez de la traduire en une série de petits mouvements : contractions brèves, ouverture de la cage thoracique, sauts… En faisant taire toute forme de critique. Attention, la musique est un support d’expression visant à faciliter la déconnexion : ce n’est pas à elle de rythmer vos mouvements !

Pour aller plus loin : la danse intuitive se pratique dans les studios de yoga ou de danse. Annuaire sur www.sfdt.fr et sur www.annuaire-therapeutes.com

Pour lâcher prise : le yin yoga

Cette pratique douce apprend à travailler avec son corps, et non contre lui. À l’opposé du yang, relié à l’action, les postures de yin (associé au calme, à la réceptivité), s’effectuent en position assise ou allongée. Elles durent entre 1 et 5 minutes, pour relâcher les tissus conjonctifs sous-jacents, les fascias, les muscles et les articulations. Le mot d’ordre : on ne force jamais, on laisse la pesanteur agir. “C’est le corps qui décide, et non la tête, de la profondeur et de l’amplitude de la posture”, explique Jane Bertrel, professeure de yoga et co-auteure, avec Laurent Bertrel, de “Yin yoga, mon yoga douceur” (Jouvence). En pratiquant, on gagne en souplesse et en ouverture, physiquement mais aussi mentalement. De la même manière que le corps se relâche par palier, l’esprit se décrispe.

Pour s’initier au yin yoga

Sur le dos, rapprochez les pieds de vos fesses, les genoux joints. Ouvrez lentement vos jambes comme un livre, les plantes de pieds en contact. Faites reposer vos bras, légèrement fléchis, de chaque côté de la tête. Maintenez la posture entre 2 à 5 minutes. Lorsque vous quittez la posture “du papillon”, fermez doucement vos jambes avec l’aide de vos mains, et prenez conscience de vos sensations.

Pour aller plus loin : le yin yoga se pratique en studio, mais également à la maison (retrouvez des séances sur YouTube).

Pour retrouver énergie et vitalité : le Body Flow

Puisant dans le meilleur des gyms douces (Yoga, Pilates, Arts Martiaux, Stretching…), le Body Flôw permet de relâcher les tensions musculaires, d’être plus présent à ce que l’on fait. On démarre par une respiration profonde dite diaphragmatique et un échauffement destiné à assouplir les articulations, à étirer les muscles en douceur. S’ensuit un enchaînement de postures privilégiant la proprioception, l’équilibre, le renforcement musculaire profond. Les mouvements sont lents, amples, travaillés dans la globalité, et la respiration accompagne le corps. On termine par un moment de relaxation, de visualisation et de respiration consciente. “Nous faisons appel également à une ambiance sonore particulière, à une atmosphère chromatique et olfactive enveloppante, pour vivre une expérience sensorielle unique”, rapporte Valérie Schuh, professeur de Body Flôw au Centre ÔYOSOY®. Ce cours permet de rétablir l’équilibre émotionnel, mental et physique, pour une vitalité retrouvée !

Pour s’initier au Body Flow

Allongée sur le bord du tapis en position X (de l’étoile), effectuez un retournement par la force d’une jambe, qui entraîne le reste du corps dans la rotation, sans utiliser le buste pour impulser le mouvement. Le haut du corps est relâché. Lors de l’expiration, levez à la verticale la jambe opposée au sens de rotation du corps, tirez les orteils vers le haut et le côté opposé, ils entraîneront le genou, la cuisse, la hanche dans une torsion spiralée. Le haut du corps ne fait rien, est entraîné par ce mouvement spiralé, étage par étage, jusqu’à ce que tout le corps se retrouve à plat ventre sur l’autre bord du tapis. Refaites le même mouvement inverse pour revenir sur le dos.

Pour aller plus loin : à la maison, suivez les cours de Fitness Mind & Body sur www.skilleos.com. En salles, chez ÔYOSOY®, ou Les Mills, (cours de Body Balance, www.lesmills.com)

Pour retrouver ma self-estime : le Tai-Chi

Le Tai-chi est une pratique bien-être, qui consiste en un enchaînement de 108 mouvements codifiés, exécutés avec lenteur, fluidité et précision. Toutes les techniques sont effectuées de façon continue, chaque mouvement entraînant le suivant. C’est l’intention qui donne l’impulsion au corps. La respiration, lente et abdominale, est au centre des exercices. “Le tai-chi permet d’habiter son corps, de gagner en souplesse, en agilité, en équilibre et en coordination”, souligne Roger Itier, expert 8e Duan en arts martiaux chinois. “On développe aussi son intelligence corporelle et sa solidité psychique. Une pratique régulière impacte nos comportements au quotidien”, assure l’expert.

Pour s’initier au Tai-Chi

Adoptez une tenue ample et légère. Le cou droit et la tête comme suspendue par le sommet. Le corps est droit tout en étant détendu, les épaules sont relâchées. La partie haute est détendue tout en étant présente, la partie basse du corps est ancrée tout en étant mobile. La souplesse de vos genoux sera un atout considérable pour progresser dans votre pratique, veillez à ce qu’ils ne dépassent jamais la pointe du pied. Pour entraîner vos jambes, pratiquez les étirements au sol, exercez des rotations des hanches et des chevilles pour faire circuler l’énergie dans vos articulations. Commencez par le travail des pas de base.

Pour aller plus loin : pour pratiquer, renseignez-vous auprès de la Fédération des arts énergétiques et martiaux chinois sur www.faemc.fr ou auprès du Comité national français du Wushu sur www.cnfwushu.fr.

Pour booster sa libido : le Wutao

Imprégné de philosophie taoïste, le Wutao (“Wu” pour danse et “Tao” la voie) se situe au croisement du Qi Gong, du Tai Chi, du Yoga, ou encore de la Bio-énergie occidentale. Tout part du relâchement du bassin, qui abrite l’énergie sexuelle ou vitale : une fois détendue, cette partie du corps génère une ondulation spontanée qui, en remontant le long de la colonne vertébrale au rythme de la respiration, va entraîner des mouvements de bras et de jambes très esthétiques, amples et spiralés. Résultat, l’énergie sexuelle n’est plus bloquée dans la sphère génitale mais irrigue chacun de nos organes. Très efficace selon ses adeptes ! Plus d’infos sur www.wutao.fr

Méditation et vélo : pédaler en méditant, c’est possible !

De nombreuses salles proposent aujourd’hui des séances collectives de vélos d’intérieur d’un genre un peu nouveau. Éclairés à la lueur de bougies ou de Led, et en musique (avec des morceaux sélectionnés en fonction de l’effort), les participants sont guidés par un coach qui alternent les rythmes et les résistances. Au début et à la fin du cours, quelques minutes invitent à se recentrer ou à se calmer. Très vite, on atteint un état de conscience modifié, qui rend accro ! Si vous êtes équipée d’un vélo d’intérieur, tentez l’expérience à la maison avec quelques bougies et la playlist de votre choix…

Source: Lire L’Article Complet