VIDEO – Olivier Duhamel : sa fille Aurore brise le silence avec un témoignage fort

Entendu par la Brigade de protection des mineurs, Olivier Duhamel a reconnu les faits d’agressions sexuelles sur son ex-beau-fils. Dans Complément d’enquête ce 27 mai, c’est Aurore, sa fille adoptive, qui brise le silence avec un témoignage fort.

A propos de


  1. Olivier Duhamel


  2. Camille Kouchner


  3. Evelyne Pisier

Le 13 avril dernier, l’affaire Duhamel passait une nouvelle étape des plus importantes, avec l’audition d’Olivier Duhamel. Après trois mois de recherches et d’interrogatoires, le politologue était entendu par les policiers de la Brigade de protection des mineurs (BPM) de Paris et aurait reconnu des faits d’inceste sur ancien beau-fils, “Victor” Kouchner, qui avait fini par porter plainte en janvier dernier. Restée silencieuse sur cette affaire jusqu’ici, Aurore, la fille qu’Olivier Duhamel et Évelyne Pisier ont adoptée, brise le silence dans Complèment d’enquête, ce 27 mai.

“J’ai décidé très clairement de soutenir mon père, à ma manière, confie-t-elle face caméra. De rester sa fille et d’être là quand il a besoin de moi.” Aurore c’est la soeur de Simon, adopté deux ans plus tard en 1989, par le couple et celle des enfants d’Evelyne Pisier, fruits de sa précédente union avec Bernard Kouchner, parmi lesquels Camille Kouchner, auteure de La Familia Grande, et “Victor”. “Parfois, il y a des gens très bien qui peuvent faire des choses monstrueuses, continue-t-elle. Alors est-ce que mon père est quelqu’un de très bien, ça je sais pas. Est-ce qu’il a fait quelque chose de monstrueux, ça c’est… si c’est ce qu’il s’est passé oui.

“J’ai pas besoin de savoir ce qu’il s’est passé”

Quand on lui demande si elle préfère ne pas savoir, la fille d’Olivier Duhamel adoptée au Chili en 1987 répond : “Pour qu’il reste mon père et mon repère, j’ai pas besoin de savoir ce qu’il s’est passé.” Aurore, qui a comblé de bonheur sa famille dès son arrivée, est devenue éducatrice spécialisée, alors que son frère Simon, décrit comme fragile, connaît un parcours plutôt chaotique. Comme lui, elle a été entendue dans l’enquête mais ne s’était jusqu’ici jamais exprimée publiquement. Dans ce témoignage fort, Aurore ne dédouane néanmoins pas son père puisqu’elle confiera durant cet entretien que si elle avait été sa mère, elle serait partie. Au sujet de la volonté de Camille Kouchner d’avoir fini par briser le silence à travers son ouvrage, elle dit lui pardonner “si ça peut sauver son âme”.

Crédits photos : Capture d’écran / France 2

Autour de

Source: Lire L’Article Complet