VIDEO Les Z’amours : Bruno Guillon contraint de censurer un candidat…qui veut trop en dévoiler

Confronté à un candidat qui n’est pas allé dans la demi-mesure pour raconter ses ébats amoureux, Bruno Guillon a dû l’interrompre pour éviter le malaise. Mais avec humour, comme toujours avec l’animateur des Z’amours.

A chaque jour son histoire, plus ou moins croustillante, dans les Z’amours. Il va falloir les savourer parce que le programme mythique de France 2 tire sérieusement vers la fin, la date d’échéance ayant été fixée au 2 juillet prochain. Pourtant, Bruno Guillon, à la tête du jeu depuis trois saisons, ne laisse rien paraître, hormis ce joli message posté sur Instagram pour rendre hommage aux équipes de l’ombre. Il continue d’écouter les anecdotes des candidats, leur balance quelques punchlines bien senties, et parfois sort même de son rôle pour évoquer des causes qui lui tiennent à cœur. Mais le plus gros de son travail consiste à freiner l’ardeur de ses ouailles qui, pris par la tension de l’émission, se livrent à des confidences parfois osées.

“Elle n’a pas changé de position…”

Ce vendredi 28 mai, c’est le dénommé Rémi qui a été rattrapé par la patrouille alors qu’il mentionnait la chose la plus dingue que sa compagne avait faite par amour. Hésitant entre deux propositions, il a choisi la plus impudique des deux en balançant les détails gênants de ses ébats amoureux. “Pendant un câlin, son téléphone a subitement sonné et vu qu’on était plutôt bien, on a fait plusieurs choses en même temps. Ça concernait son métier, donc voilà. Mais bon, après elle n’a pas changé de position…”, a-t-il raconté sans filtre, contraignant son interlocuteur de censurer la suite du récit de leurs cabrioles. “Ça reste une émission grand public”, a coupé l’animateur, devant une assistance mi-amusée, mi-gênée. Et d’ajouter pour dissiper le malaise : “Elle est assistante maternelle. C’est à dire que pendant qu’une maman lui expliquait peut-être comment garder ses enfants, elle, elle essayait d’en faire un”. Bruno Guillon ou l’art de toujours retomber sur ses pattes, même lorsqu’elles sont en l’air.

Source: Lire L’Article Complet