"Vaccinons-nous" : Nicolas Bedos encourage (finalement) les Français à se faire vacciner

Réputé pour ses coups de gueule concernant la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement, Nicolas Bedos a publié un message pour le moins étonnant sur Instagram. À la surprise de tous, le réalisateur a invité ses abonnés à se faire vacciner contre la Covid-19.

  • Nicolas Bedos

Nicolas Bedos n’a pas la langue dans sa poche. Depuis le début de la crise sanitaire liée à la Covid-19, le célèbre metteur en scène profite de chaque occasion pour exprimer son mécontentement face aux différentes décisions du gouvernement, s’agissant du confinement, de la fermeture des lieux culturels ou encore les mesures de distanciation sociale. Jeudi 24 septembre 2020, le fils de Guy Bedos avait même invité les internautes à arrêter de respecter les gestes barrières.

Vivez à fond, tombez malades, allez aux restaurants, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales. Nous devons désormais vivre, quitte à mourir” écrivait-il sur Instagram, avant de se justifier, deux jours plus tard, dans l’émission Quotidien diffusée sur TF1 C’est un texte excessif. Je l’ai écrit dans la colère, le lendemain de la messe qui avait été organisée pour mon parrain, Jean-Loup Dabadie (…) C’est un texte qui est un peu irresponsable” a-t-il ajouté. Et pour la première fois, Nicolas Bedos semble aller dans le sens du chef de l’Etat. En effet, comme Emmanuel Macron, Olivier Veran ou encore Jean Castex, l’humoriste a recommandé aux internautes d’aller se faire vacciner contre le coronavirus.

“Aucun retournement de veste”

Dans un long texte publié sur Instagram, Nicolas Bedos écrit notamment : “J’incite à la vaccination parce que j’ai bien compris que c’est le seul moyen de désengorger les services de réanimation et autoriser ce gouvernement de pleutres à nous permettre à nouveau de vivre ensemble” a-t-il commencé. Mais le quadragénaire l’assure, il n’y a “aucun retournement de veste” de sa part. “Autour de moi, les gens se noient un peu plus chaque semaine. La trouille léthargique de ce gouvernement de technocrates est une baffe dans la gueule de celles et ceux qui vivent par et pour la culture et la restauration (entre autres)a-t-il assuré sur le réseau social. Nicolas Bedos rejoint donc le camp de Michel Cymes. À voir si lui aussi se fera vacciner face aux caméras pour “montrer l’exemple” aux citoyens.

Source: Lire L’Article Complet