Taylor Swift : non, il n'y aura pas de troisième album cette année

La star a nié les rumeurs selon lesquelles la trilogie “Folklore” aura droit à un troisième opus.

Après deux albums inattendus sortis avec seulement quelques mois d’intervalle, les fans de Taylor Swift espèrent naturellement que la star ne s’arrêtera pas là. Toutefois la chanteuse de “Love Story” a tenu à mettre les points sur les i : il n’y aura pas de troisième album dans la trilogie “Folklore”. Des fans aux yeux de lynx ont récemment repéré le titre “Woodvale” sur une pochette alternative de “Folklore” et ont tout de suite cru en la possibilité d’un troisième disque, cependant Taylor a expliqué la signification de ce titre alternatif sur le plateau de Jimmy Kimmel.

“J’ai tendance à laisser plein d’indices dans mes chansons” a-t-elle confié. “Et les fans trouvent ça cool car ils aiment déceler des choses et ils remarquent toujours beaucoup de trucs dans mes clips, mes photos et tout ça. Mais parfois je vais trop loin et je fais des erreurs. Quand je concevais ‘Folklore’, j’avais même peur de révéler le titre de l’album à mes proches. Je n’ai dévoilé le titre à personne jusqu’à la veille de sa sortie. Donc j’ai trouvé un faux nom pour l’album qui contenait le même nombre de lettres. J’ai choisi un nom au hasard… j’ai choisi ‘Woodvale’. Je voulais voir de quoi ça aurait l’air sur une pochette d’album, j’ai créé de fausses versions, puis j’ai réalisé que je ne voulais pas de titre sur l’album. Mais on n’a oublié d’enlever le titre d’une pochette en particulier.”

Récemment, Taylor a admis que “Folklore” et “Evermore” ont complètement changé son processus créatif, admettant sur Apple Music qu’elle ne voulait plus écrire de chansons aussi impulsivement qu’elle le faisait auparavant.

“J’étais si heureuse de voir mon monde s’ouvrir créativement” a-t-elle expliqué. “À un moment j’en étais arrivée à un stade en tant qu’auteure-compositrice où je n’écrivais que des chansons impulsives. Et je savais que je ne pourrais pas faire ça sur le long terme, ça me mettait trop sous un microscope… Quand ça n’allait vraiment pas, j’avais l’impression d’alimenter les potins alors que ça n’est pas ce que je veux faire de ma vie.Et je pense que quand j’ai sorti Folklore, j’ai réalisé que je peux faire ce truc où je conçois des personnages qui vivent dans une ville américaine mythique, et je peux les imprégner des émotions que je ressens, je peux créer des personnages et des intrigues, et je n’ai pas besoin d’avoir l’impression que j’alimente les tabloïds quand je sors un album…”

Source: Lire L’Article Complet