Sarah Ferguson : Andrew, ses gaffes, la résilience… elle sort du silence

Éloignée du monde médiatique, Sarah Ferguson sort enfin du silence dans un long entretien pour People, ce mercredi 14 juillet. L’ex-épouse du prince Andrew affirme qu’elle a retrouvé sa résilience et son courage.

Sarah Ferguson semble être une nouvelle femme à 61 ans. Dans un long entretien filmé pour People, diffusé ce mercredi 14 juillet, la duchesse d’York raconte en détails ce qu’elle est devenue. Ses différentes personnalités sont notamment au cœur du sujet. Pour l’ex-épouse du prince Andrew, c’est Sarah qui a pris le dessus : “La duchesse est là, la bonne vieille Fergie aussi. Mais Sarah est authentiquement présente” a-t-elle confié. Apaisée, souriante et épanouie face à la caméra, la toute récente grand-mère s’est enfin trouvée.

Son premier roman Her Heart for a Compass, qui sortira le 3 août, est en grande partie responsable de ce renouveau : “J’ai trouvé cette résilience, ce courage et ce sentiment d’espoir et d’optimisme” a-t-elle avoué. Au cours de l’interview, la duchesse d’York apparait complètement changée. À la suite de son mariage avec le prince Andrew, fils de la reine Elizabeth II, la vraie Sarah Ferguson est souvent restée dans l’ombre : “Quand tu as le sens de l’humour et que tu es rousse, tout le monde te prend pour un gros ouragan”, indique-t-elle avant d’ajouter : “Parfois, vous ne voulez pas toujours être la tempête”.

Sarah 'Fergie' Ferguson on Starting a New Chapter at 61: 'It's Like I've Gotten out of My Own Way' https://t.co/IoSC9sKSA8 pic.twitter.com/4mdJvGZ0as

“Andrew est un homme gentil et bon”

Depuis son implication dans l’affaire Jeffrey Epstein, le prince Andrew est dans la tourmente. Écarté de la famille royale, le fils de la reine Elizabeth II continue de nier les allégations contre lui. Mais hors de question pour Sarah Ferguson de tourner le dos à celui qui a été son époux pendant 10 ans. Bien au contraire, La duchesse d’York a même complimenté le père de ses deux enfants : “Quels que soient les défis auxquels il doit faire face, je continue de défendre les co-parents que nous avons été ensemble. J’ai la conviction que c’est un homme gentil et bon, il a été un père fabuleux pour ses filles.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Action Press / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet