« Pouvoir solitaire et déni de l’urgence » : Emmanuel Macron encore épinglé

Un peu plus d’un an avant l’élection présidentielle française, l’eurodéputé Yannick Jadot est revenu sur l’union à laquelle la gauche travaille, étrillant au passage le président Emmanuel Macron.

A propos de


  1. Yannick Jadot


  2. Emmanuel Macron

Quelle gauche pour 2022 ? C’est à cette question que les responsables politiques du parti socialiste, d’Europe Écologie les Verts et de la France Insoumise ont tenté de répondre lors d’une réunion organisée samedi 17 avril. Il en ressort que pour la majeure partie d’entre eux, un projet commun – et une candidature commune à la prochaine élection présidentielle – constitue le seul moyen de battre à la fois l’extrême droite et La République en Marche.

L’eurodéputé écologiste Yannick Jadot ne mâche d’ailleurs pas ses mots au sujet du bilan du président Emmanuel Macron. Dans les colonnes du Parisien du 18 avril, il déclare en effet : “… il y a un sentiment profond de responsabilité. On n’est pas condamnés à l’extrême droite, pas plus que nous ne sommes résignés à cinq ans de plus avec Emmanuel Macron avec ce que cela signifie de pouvoir solitaire, de déni de l’urgence écologique ou d’inégalités sociales.”

Nous voulons gagner

Accorder les violons de partis politiques aux programmes parfois très différents n’est néanmoins pas simple. “Ce qui est important c’est qu’on se parle“, rappelle Yannick Jadot. “Certains sont déjà en campagne, d’autres œuvrent pour une candidature commune. J’espère qu’à la fin nous convergerons.”

Après cette première réunion aux conclusions globalement positives, l’eurodéputé écologiste précise que les responsables de la gauche française se retrouveront fin mai pour poursuivre cette œuvre commune et préparer la prochaine élection. “Nous voulons gagner“, conclut-il.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet