Pourquoi Yann Barthès a longtemps refusé de présenter "Le Petit Journal"

Dans une interview accordée à L’Instant De Luxe sur Non Stop People lundi 4 janvier 2021, Jean-Michel Aphatie est revenu sur les débuts de Yann Barthès sur Canal+. D’après lui, il a fallu du temps au journaliste pour prendre ses marques à l’antenne.

  • Yann Barthès

Yann Barthès peut se vanter d’un beau parcours. Du haut de ses 46 ans, il est aux commandes de son propre programme, Quotidien, émission diffusée sur TMC. Avant cela, il présentait Le Petit Journal – une pastille diffusée dans Le Grand Journal sur Canal+, devenue par la suite une émission à part entière, en 2011. Et pourtant, celui qui a débuté en tant que stagiaire au service communication de la chaine cryptée n’avait pas vocation à devenir l’un des visages les plus connus du paysage audiovisuel français, à en croire les révélations de son ancien collègue, Jean-Michel Aphatie. Invité dans L’Instant De Luxe, diffusé sur Non Stop People lundi 4 janvier 2021, ce dernier s’est exprimé sur le début de la carrière du journaliste.

D’après Jean-Michel Aphatie, Yann Barthès n’était pas très à l’aise à l’idée de prendre la parole sur le petit écran. “Durant les deux premières saisons, Le Petit Journal est dans Le Grand Journal et personne ne le remarque. C’est sans doute pas tout à fait bon… un brouillon sans doute, mais personne ne le remarque. Et puis, Laurent Bon [le producteur de l’émission, ndlr.] impose un peu, parce qu‘il n’en avait pas envie, à Barthès qui faisait la voix-off du Petit Journal, de venir le faire sur le plateau. Et au début, Barthès ne voulait pas. Il ne voulait pas se montrer”, a-t-il révélé, en toute transparence.

Après les doutes… le succès

Avec le temps, l’ancien chroniqueur a pris ses marques : “Je me souviens de Barthès très tendu, pas à l’aise dans l’exercice au début. Après, il a appris et progressé”, a souligné Jean-Michel Aphatie. Selon le journaliste politique qui n’a pas tari d’éloges au sujet de son confrère, c’est même grâce à lui que la célèbre chronique a fini par séduire les téléspectateurs. “Laurent Bon est un producteur génial. Il avait compris qu’il y avait du potentiel. Du jour où il a mis Barthès sur le plateau, on a repéré Le Petit Journal. On a repéré le ton, les amusements, l’ironie, le talent. Il a fallu que Barthès vienne sur le plateau pour qu’on repère ça”, a-t-il ajouté avant de conclure sur l’ampleur qu’a pris la notoriété de Yann Barthès : “Vous le mettez dans la rue, c’est l’émeute !”

Source: Lire L’Article Complet