Mort du prince Philip : la reine Elizabeth II, désormais veuve, a repris le travail

Quatre jours après la mort de son époux le prince Philip à l’âge de 99 ans, la reine Elizabeth II a (déjà) repris le travail. Un retour à la réalité jugé brutal, qui inquiète les fans de la couronne britannique…

  • Elizabeth d'Angleterre

La reine d’Angleterre n’a pas chômé… Alors que son mari le prince Philip s’est éteint le 9 avril 2021 à quatre-vingt-dix-neuf ans, à seulement quelques jours de son centenaire, la reine Elizabeth II, désormais veuve, a déjà rouvert ses classeurs. À croire que la maman de Charles, Anne, Andrew et Edward s’était préparée à cette disparition… Pourtant, après soixante-treize ans de mariage, la mort du duc d’Edimbourg a dû laisser un vide considérable dans la vie de la reine. Pas assez pour l’empêcher de travailler pendant la période de deuil réglementaire. Mardi 13 avril 2021, la reine Elizabeth II a repris le travail pour un membre de la famille royale qu’elle affectionne tout particulièrement.

Une cérémonie luxueuse quelques jours après la mort du prince Philip

En effet, alors que la reine d’Angleterre, qui s’apprête à fêter son 95e anniversaire le 21 avril prochain, devait s’accorder les huit jours de deuil accordés à un membre de la famille royale, celle-ci a préféré écourter et reprendre ses activités. Comme le dévoile Reuters, la veuve de Buckingham a dû remettre le nez dans ses dossiers pour organiser une grande cérémonie de départ pour l’ancien Lord Chamberlain Earl Peel, qui fut son grand chambellan pendant des années. Et pour cause, William Peel avait annoncé son intention de se retirer de ses fonctions au printemps 2020, après quatorze ans de services au-côté de la reine. Pour Elizabeth II, ce départ est à marquer d’une pierre blanche.

En effet, la monarque a toujours été très proche du Lord Chamberlain Earl Peel. L’homme de soixante-treize ans, qui a accepté de prolonger ses fonctions durant la pandémie, avait notamment supervisé d’importants projets pour la couronne britannique comme le jubilé de diamant en 2012 ou la restauration du palais de Buckingham. “Ce fut bien sûr un grand privilège et un plaisir de participer à tant d’événements importants, et de pouvoir servir Sa Majesté et la Maison royale dans cette position unique”, avait-il déclaré, au moment d’annoncer son départ. Une belle amitié qui se vivra désormais dans les coulisses de Buckingham…

Source: Lire L’Article Complet