Mort de Renée Dorléac, la mère de Catherine Deneuve, à 109 ans

La mère de Catherine Deneuve, Renée Dorléac, de son nom de scène Renée Simonot, la doyenne des acteurs et actrices dans le monde, est décédée à 109 ans. La comédienne était la mère de Catherine Deneuve…

Catherine Deneuve, stupéfaite par sa mère

Sa fille Catherine Deneuve, qui a survécu à un AVC, sait qu’elle doit son caractère de battante à sa comédienne de mère. “Je lui dois tout. Mon énergie par exemple, elle vient des gènes de ma mère (…) Mes sœurs (Françoise et Sylvie Dorléac, fruits de son amour avec Maurice Dorléac, ndlr) et moi, nous tenons d’elle“, avait confié l’actrice de 76 ans dans Le Parisien

Même Catherine Deneuve était étonnée devant la force et la vitalité de sa mère: “C’est une femme assez incroyable. Elle est dans une maison depuis deux ou trois ans. En même temps c’est un peu angoissant. Cela paraît quand même très loin dans la vie, 108 ans… Je suis d’autant plus étonnée de sa longévité qu’elle n’est pas malade“.

Renée Simonot, une comédienne légendaire

Depuis 2014 et la mort d’Yvette Lebon décédée à 103 ans, Renée Simonot était la doyenne des actrices et acteurs du monde. Elle avait triomphé au théâtre dans les années 1920 et 1930, en interprétant, entre autres, Cosette dans Les Misérables, Paul Meurice et Charles Hugo, et Henriette dans Les Femmes Savantes, de Molière, au Théâtre national populaire.

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Puis la comédienne a consacré sa carrière au doublage d’actrices américaines telles qu’Olivia de Havilland, Maureen O’Hara ou encore Patricia Hitchcock. En 1946, à partir de la naissance de sa troisième fille, Sylvie, fruit de son union avec Maurice Dorléac, Renée Simonot avait levé le pied… Ses doublages de films s’étaient faits de plus en plus rares, jusqu’en 1990 où elle avait définitivement mis un terme à sa carrière

Source: Lire L’Article Complet