Meghan Markle cruellement raillée : « la princesse Pinocchio s’est fait tordre le nez »

De l’autre côté de l’Atlantique dans la presse anglaise, Meghan Markle en prend pour son grade. Cette fois-ci, c’est un édito de Jan Moir qui tire un portrait peu élogieux de la duchesse. Voire même sans pitié.

La presse anglaise ne porte pas Meghan Markle dans son coeur. Ce 1er septembre, Jan Moir a publié sur Daily Mail un édito très sarcastique sur la duchesse de Sussex. Le sujet abordé : sa plainte contre Piers Morgan a été rejetée par l’Ofcom. Une nouvelle qui a grandement inspiré le journaliste pour l’écriture de son article puisque ce dernier a été sans pitié avec “la princesse Pinocchio (qui) s’est fait tordre le nez.”

Jan Moir a qualifié les Sussex “de chiots riches et privilégiés qui n’arrêtent pas d’aboyer sur l’injustice de la vie.” Il est ensuite revenu sur leurs allégations en expliquant que selon lui “aucun d’eux ne semble s’être soucié des dommages collatéraux causés à la reine, aux autres membres de la famille royale, au personnel de maison ou même au pauvre Thomas Markle.”Avant d’ajouter qu’ils font “croire à leur vérité” et ne se remettent jamais en question. Mais selon lui, “le moment viendra où ils devront rendre compte d’eux-mêmes et de leurs accusations, qui jusqu’à présent ne sont étayées par aucune preuve ou détail.” Un édito qui ne devrait pas faire plaisir au fils de Lady Diana, et encore moins à son épouse.

I’m delighted OFCOM has endorsed my right to disbelieve the Duke & Duchess of Sussex’s incendiary claims to Oprah Winfrey, many of which have proven to be untrue. This is a resounding victory for free speech and a resounding defeat for Princess Pinocchios.
Do I get my job back? pic.twitter.com/czhzeejYpa

Meghan Markle : Piers Morgan est blanchi

Pour rappel, au lendemain de l’interview de Meghan Markle et du prince Harry avec Oprah Winfrey, l’animateur de 56 ans n’avait pas mâché ses mots à propos des Sussex. À tel point que 58 000 personnes ont déposé plainte contre lui, dont la mère d’Archie et Lilibet. Sauf que l’Ofcom (l’équivalent du CSA au Royaume-Uni) a penché en faveur de l’animateur ce mercredi 1er septembre estimant que le sanctionner serait “une restriction effrayante” à la liberté d’expression.En accord avec la liberté d’expression, Mr Morgan avait le droit d’affirmer qu’il ne croyait pas aux allégations du duc et de la duchesse de Sussex, d’avoir et d’exprimer un point de vue qui remet en question leur avis. Le code d’Ofcom autorise à la fois les individus à exprimer leurs positions, vivement et de manière argumentée, y compris celles qui peuvent être dangereuses ou hautement offensantes“, peut-on lire dans le compte-rendu. Une décision que Jan Moir soutient puisque “nous avons tous droit à la liberté d’expression. Ce n’est pas un cadeau accordé uniquement à ceux qui ont des opinions acceptables pour Harry et Meghan.”

Crédits photos : EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet