Marlène Schiappa a-t-elle vanté les mérites d'un lissage brésilien ? Elle répond à la polémique

Dimanche 3 janvier 2021, les internautes ont été très surpris par une publication postée sur le compte Instagram de Marlène Schiappa qui vante les mérites d’un lissage brésilien. La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté a toutefois démenti via son avocate “tout recours à un placement de produit”.

Restez informée

Les critiques et les moqueries fusent sur Twitter à l’encontre de Marlène Schiappa. Dimanche 3 janvier 2021, les internautes ont en effet été surpris de découvrir une vidéo promotionnelle vantant les mérites du salon de coiffure AnS Brasil sur ce qui semblait être son compte Instagram officiel. De dos, une femme qui pourrait être Marlène Schiappa secouait sa chevelure avant de remercier l’établissement pour “ce lissage qui répare les cheveux et va donc permettre de gagner de précieuses minutes avant chaque matinale“. “À demain pour la reprise d’une activité politique normale !”, pouvait-on lire à la fin de ce post très partagé sur Twitter. Étonnés de voir la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté jouer à l’influenceuse sur son compte, ils en effet ont été nombreux à tourner la publication en dérision, mais beaucoup se sont également demandé si la femme politique avait le droit d’utiliser sa notoriété dans ce but en tant que membre du gouvernement. “Je ne dis pas qu’elle a été rémunérée. Mais simplement qu’elle place un produit (une prestation de services de coiffure) via son compte officiel alors qu’elle est en fonction au gouvernement”, a par exemple soulevé l’un d’entre eux.

Marlène Schiappa dément

Contactée par L’Obs, Marlène Schiappa a fait savoir via son cabinet que cette publication était “un faux post” sans préciser s’il s’agissait d’un piratage. Le compte de la ministre a d’ailleurs depuis été passé en mode privé afin de faire face au “harcèlement subi depuis quelques heures (…) sur la base d’une fake news.” Sur BFMTV son entourage a de nouveau confirmé lundi 4 janvier 2021 qu’il s’agissait d’une fausse publication : “Nous maintenons formellement le démenti. Elle n’a pas publié cela, c’est faux. Elle ne fait jamais de post sponsorisé ou assimilé.” Julia Minkowski, femme de Benjamin Griveaux et avocate de Marlène Schiappa, a annoncé à son tour via un communiqué que sa cliente n’avait pas du tout eu recours “à un placement de produit ou un post sponsorisé sur Instagram”: “toute affirmation contraire relèverait de la diffamation au sens de la loi du 29 juillet 1881”.

Insultée sur les réseaux sociaux, Marlène Schiappa entend bien au demeurant prendre des mesures contre ses détracteurs. “Seront contrainte de poursuites toute personne qui participerait à ces allégations diffamatoires, de même qu’aux tentatives de piratages malveillants répétés sur les réseaux sociaux constituant un cyber-harcèlement”, a ainsi précisé son conseil.

Source: Lire L’Article Complet