Lââm : 50 ans, +15kg, DALS, mariée, sans enfant et…

Lââm célèbre ses 50 ans ce 1er septembre ! Pour passer ce nouveau cap, la chanteuse se lance dans une belle aventure… celle de "Danse Avec Les Stars". Ses secrets, son enfance compliquée avec une "mère violente", son mari, ses drôles d’anecdotes, sa prise de poids, sa dépression… Tout sur la star iconique qui n’a pas la langue dans sa poche !

Une publication partagée par Laam Officiel (@laamofficiel)

Lââm : des métros à l’Olympia

À son tour, elle décide de tenter sa chance en se produisant dans le métro parisien. En 1997, le producteur Denis Clavaud la remarque lorsqu’elle se produit sur la scène du Hot Brass. Un an plus tard, le succès est au rendez-vous grâce à sa reprise de Michel Berger, Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux. Le titre devient disque de diamant et le single s’écoule à un million d’exemplaires. Un rêve de strass et de paillettes devenu réalité pour cette petite fille de la DDASS.
Son premier album, très justement nommé Persévérance, fait également un véritable carton. Ses apparitions sont pour le moins remarquées, puisque la chanteuse est toujours affublée d’une perruque extravagante, d’une casquette ou d’un chapeau… Et le public en redemande ! En 1999, elle se produit à l’Olympia. Le succès est à son apogée.
Tout semble sourire à Lââm qui rejoint également la troupe des Enfoirés, où elle interprète, entre autres, Mon Vieux avec Jean-Jacques Goldman, l’un de ses meilleurs souvenirs selon ses confidences à Charts In France

Lââm fête ses 50 ans : EN IMAGES

Lââm, mariée, sans enfant et comblée

Côté cœur, elle est mariée au musicien Robert Suber, avec qui elle file le parfait amour depuis 1996. Mais la star ne souhaite pas devenir maman. “Je ne veux pas d’enfant. (…) J’adore les enfants mais je trouve qu’il faut avoir du courage pour en faire aujourd’hui. Il y a tellement d’enfants malheureux que je préfère m’occuper d’enfants malheureux“, explique-t-elle à Non Stop People.

Lââm : une comédie musicale… pas si phénoménale

En 2002, l’ambitieuse chanteuse souhaite tenter d’autres expériences. Elle décroche le rôle principal de la comédie musicale Cindy, de Luc Plamondon. Mais le spectacle ne rencontre pas le succès escompté. “Ce spectacle est arrivé à un mauvais moment, avec l’Euro et au lendemain du 11 septembre. Les gens ne voulaient plus sortir de chez eux. Et puis il ne faut pas mentir: ses chansons n’étaient pas toutes super super“, explique-t-elle à DH Les Sports +. Toutefois, elle en garde un souvenir merveilleux. “Pour moi, c’était l’expérience la plus difficile de ma vie, mais une des plus belles aussi. Une sublime expérience, beaucoup de rigolade “, avait-elle lâché sur Twitter.

Lââm : Un triomphe qui touche à sa fin

Quelques années plus tard, son single Petite Sœur la place à nouveau sur le devant de la scène. Mais après ce triomphe, la chanteuse retourne peu à peu dans l’ombre. Ses albums suivants ne lui permettent pas de connaître le succès de ses débuts.
En 2011, la chanteuse sort un album de reprises, Au Cœur des Hommes, qui fait un flop et pousse sa maison de disques à rompre leur contrat. Dès lors, Lââm se fait de plus en plus discrète, mais continue de se produire sur scène.

Lâam : Un (surprenant) retour à la télé

En 2018, les téléspectateurs la redécouvrent avec plaisir dans le programme de télé-réalité The Island: Célébrités, diffusée sur M6, mais la chanteuse est contrainte de quitter l’émission pour des raisons médicales, après avoir eu le visage défiguré par des moustiques. 

https://www.instagram.com/p/CTAYAdZA11Q/

Une publication partagée par Laam Officiel (@laamofficiel)

Lââm a vu les fesses de…

De l’émission, toutefois, elle garde de chaleureux souvenirs. Proche du rappeur Stomy Bugsy pendant le tournage du programme, Lââm peut se targuer de l’avoir vu… dans son intimité! “Et pour la petite anecdote, les filles, j’ai vu ses fesses! Il est allé se laver, j’avais peur qu’il se perde et je l’ai donc accompagné. Sans faire exprès, j’ai vu son derrière: il est super bien foutu“, avait-elle raconté à Public. En voilà une qui a fait des jalouses…

Lââm a failli être chroniqueuse dans Touche Pas à Mon Poste

A la rentrée 2016, Cyril Hanouna annonce l’arrivée d’une nouvelle recrue dans son équipe: la seule et l’unique Lââm! Annoncée comme chroniqueuse, la chanteuse n’est finalement de la partie que pour une seule émission… avant de s’évaporer mystérieusement. Pourquoi n’est-elle pas restée au sein de l’équipe de Cyril Hanouna? L’artiste avait répondu dans les colonnes de TV Mag: “Je pense que le public de TPMP m’a boycottée. Il ne voulait pas de moi. Sur les réseaux sociaux, il y avait eu beaucoup de messages haineux. Mais c’est tant mieux, je ne me sentais pas à ma place de toute façon (…) Je déteste aussi parler d’anecdotes intimes, ma famille n’aurait pas accepté”.

Lââm, +15 kg… mais prête pour DALS! 

Ces derniers temps, Lââm a vu sa forme impactée par la crise sanitaire. Heureusement pour elle, la chanteuse a été choisie pour faire partie de la saison 11 de Danse Avec Les Stars, diffusée dès vendredi 17 septembre. De quoi lui redonner un coup de boost! “J’ai pris plus de 15 kilos avec le confinement, reconfinement, Covid… J’ai 15 kilos de stress aussi! J’ai été appelée au bon moment, je me suis dit ‘Hallelujah’. C’était vraiment une délivrance dans le sens où j’avais besoin de me remettre en forme, je commençais un petit peu à me trouver dans un trou, je n’arrivais pas à m’en sortir, je ne savais pas où j’allais et là ils m’ont rechoppée et je me suis dit que c’était un beau cadeau“, a-t-elle confié lors d’une conférence presse organisée pour la nouvelle saison du programme.

  • DALS 11 : Wejdene, Lââm, Lola Dubini, Lucie Lucas…et Claude Dartois ?

    Dita Von Teese, Bilal Hassani, Jean-Baptiste Maunier… sont parmi les candidats qui enflammeront le parquet du studio de Danse Avec Les Stars à la rentrée ! Découvrez casting et jury de la 11e saison de DALS.

Lââm : son combat contre la dépression

Pour Lââm, Danse Avec Les Stars est une véritable planche de salut. La chanteuse a accepté de se lancer dans cette aventure afin de “sortir d’une dépression” contre laquelle elle se battait depuis dix ans. “On s’enfonce, on ne sait pas où on va, on ne sait pas ce qu’on va faire. Professionnellement, je fais beaucoup de choses, mais je ne passe pas à la télé et les gens pensent qu’on ne fait rien du coup. Dans l’industrie du disque, ma carrière est terminée, on ne veut pas me signer, je ne suis plus à la mode, je fais partie des vieilles mais j’ai fait mon deuil. Danse avec les stars me remet dans la lumière“, a-t-elle précisé lors de la conférence de presse.

Lââm devra garder sa langue dans sa poche

Connue pour son hardiesse et son franc-parler, la chanteuse est consciente de ne pas faire l’unanimité. Mais elle n’en a cure. Maintenant qu’elle fait partie du programme phare de TF1, Lââm doit littéralement ignorer les critiques parfois hargneuses. “Certains ne n’aiment pas et me trouvent has been mais d’autres m’adorent car je représente toute une génération. On ne peut pas être aimé de tous et comme j’ai un contrat avec TF1 je ne me permettrai pas de répondre à quoi ou qui que ce soit, même si en général je ne me laisse pas faire“, a-t-elle expliqué lors de la conférence de presse.

https://www.instagram.com/p/CSCm90SAhGV/

Une publication partagée par Laam Officiel (@laamofficiel)

Lââm : “Je suis trop vieille pour les maisons de disque”

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Si Lââm conserve un lien indéfectible avec son public, la chanteuse est plutôt pessimiste quant à son avenir en studio. “Je suis trop vieille pour les maisons de disques, qui refusent de me signer. Je ne vais pas cacher la réalité. Même si j’arrive avec un superbe album, on ne me le prendra pas et il ne passera pas en radio. Les gens ne se rendent pas compte qu’un disque, ça coûte 100 000 euros. Mais ça ne m’empêche pas de continuer à chanter sur scène. Ma vie est là“, confie la chanteuse à Ciné Télé Revue. Nul doute que Lââm continuera de chanter pour ceux qui sont loin de chez eux (ou pas) encore longtemps!

Source: Lire L’Article Complet