« Le président a un souci » : Emmanuel Macron face à une donnée inconnue

Le président fait sa rentrée politique sur le terrain. À Marseille, Emmanuel Macron va présenter son plan d’urgence de plusieurs centaines de millions d’euros pour lutter contre l’insécurité. Mais face à une donnée inconnue,“Le président a un souci”

Le président de la République se frotte à de nouveaux enjeux. De retour sur le terrain pour cette rentrée 2021, Emmanuel Macron va passer trois jours à Marseille avec huit de ses ministres. Le but de cette visite ? Présenter son plan d’urgence de “plusieurs centaines de millions d’euros” et ses solutions envisagées pour lutter contre l’insécurité grandissante. Mais le chef de l’État fait face à quelques difficultés : “Le président a un souci : que son plan ait un impact sur la vie des Marseillais, qu’ils voient les écoles se rénover, les transports s’améliorer…”, explique L’Élysée, citée par Le Figaro ce mardi 31 août.

La fin de son quinquennat approche et laisse place au doute. Mais la réponse de l’Élysée est sans appel : “Il n’a pas attendu quatre ans pour que l’ensemble de ses politiques publiques s’appliquent à Marseille. L’État ne débarque pas. Mais là, on a une situation particulière”, assure l’Élysée, citée par le média français. Les points choisis par le président sont très stratégiques…

Des visites stratégiques dans la cité Phocéenne

Commissariat et rentrée scolaire des quartiers difficiles au cœur de la Cité Phocéenne… Emmanuel Macron va s’attaquer aux “maux” majeurs de Marseille, y compris les “projets locaux”. Le président de la République va évoquer la problématique des “logements insalubres, écoles délabrées, réseau de transports sous-dimensionné, difficultés liées à la crise sanitaire…”, explique Le Figaro. Mais selon un conseiller interrogé par l’hebdomadaire, le plan versé va être méticuleusement surveillé : “nous mettrons en place des dispositifs de pilotage pour s’assurer de la façon dont l’argent engagé par l’État sera utilisé”, a-t-il assuré à l’hebdomadaire.

Entre une visite de Pharo et des calanques en bateau, l’homme politique à la tête du pays n’oublie pas l’écologie : “sujet incontournable de l’élection présidentielle à venir.” S’il n’a toujours pas annoncé sa candidature à une éventuelle réélection, le président de la République va participer au Congrès mondial de l’Union internationale en faveur de la conservation de la nature. Ici, il espère rappeler son engagement et “vanter à nouveau son action en faveur de la défense de l’environnement”, contesté par les écologistes.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet