Laurent Wauquiez, homme blessé : « J’ai connu la haine »

En politique, tous les coups sont permis. Ce n’est pas Laurent Wauquiez qui dira le contraire. Dans les colonnes du Figaro, ce jeudi 26 août, l’homme politique s’est confié sur une période compliquée de sa carrière marquée par une faible popularité.

Qui se cache derrière Laurent Wauquiez ? Si certains lui reprochent bien souvent de jouer les idiots, l’ancien président des Républicains s’est forgé une carapace. Et pour cause, au cours de sa carrière politique, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a essuyé de nombreux coups. Alors qu’il vient de renoncer aux élections présidentielles de 2022, Laurent Wauquiez est revenu sur certaines blessures qui peinent encore à cicatriser. Sur le site Internet du Figaro, ce jeudi 26 août, l’homme politique de 46 ans s’est confié sur sa baisse de popularité à l’issue de ses propos tenus devant les étudiants de l’EM Lyon et enregistrés à son insu en février 2018. “Moi aussi j’ai connu la haine, avoue-t-il. À partir de ce moment, Laurent Wauquiez n’a plus été dans les petits papiers de la droite. Encore plus après la défaite fracassante du parti au moment des Européennes.

Cependant, rien n’est jamais définitif en politique. Et Laurent Wauquiez le sait très bien. L’ancien Secrétaire d’État auprès de François Fillon s’est servi de cette impopularité pour mieux revenir sur le devant de la scène politique. Lors de la crise sanitaire, le rival de Xavier Bertrand a su rebondir et a multiplié les déplacements à travers tout l’Hexagone. Masques, campagne de dépistage et de vaccination, l’élu a voulu “apporter des réponses concrètes” face à cet état de dénuement, obtenant un large consensus des habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes et une nouvelle victoire aux régionales. Depuis, Laurent Wauquiez voit sa cote de popularité remonter et envisage plus sereinement la suite de ses aventures politiques.

En route vers 2027 ?

S’il a mis fin au suspense qui planait autour de sa participation à une éventuelle primaire de la droite pour les présidentielles de 2022, Laurent Wauquiez alimente de nouvelles spéculations. Et s’il se préparait en réalité à la course à l’Élysée pour 2027 ? Après avoir remercié “tous ceux qui m’ont manifesté leur soutien et leurs encouragements, amis, élus, militants et Français de tous horizons”, l’ancien maire du Puy-en-Velay a précisé sur son compte Facebook qu’il n’était pas pour autant prêt à tirer sa révérence. “Ne pas être aujourd’hui candidat ne signifie pas que je me tiendrai éloigné de ces débats pour notre pays. La liberté que je prends aujourd’hui, je la mettrai au service de ce que je crois utile pour mon pays : d’abord, œuvrer pour l’unité d’une candidature à droite ; ensuite, veiller à ce que la droite assume clairement et fortement ses convictions.”, écrit-il. Laurent Wauquiez n’a pas fini de jouer avec les nerfs des autres membres des Républicains.

Crédits photos : Sandrine Thesillat / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet