Julie Gayet : les lourdes conséquences que son histoire avec François Hollande a eues sur sa carrière

Dans la revue belge Ciné Télé Revue le jeudi 26 août 2021, Julie Gayet est revenue sur les conséquences que la révélation de son histoire avec François Hollande a eues sur sa carrière d’actrice.

  • Julie Gayet
  • François Hollande

Les tournages se sont faits plus rares que d’habitude pour Julie Gayet, au début de sa relation avec François Hollande. Dans le magazine belge Ciné Télé Revue le jeudi 26 août 2021, l’actrice s’est confiée sur les conséquences que la révélation de son histoire d’amour avec celui qui était alors président de la République a eues sur sa carrière. “Ça a été très dur. J’ai peut-être un peu moins tourné à l’époque“, a-t-elle déclaré à propos de l’après “Gayetgate”. Avant de relativiser : “Heureusement, j’avais ma maison de production.” En effet, Julie Gayet ne joue pas seulement devant la caméra. Elle travaille dans les coulisses du cinéma français, et a notamment produit Grave, le premier film de la réalisatrice Julia Ducournau, lauréate de la Palme d’Or du festival de Cannes 2021 pour Titane.

Le statut de première dame “sexiste”

Si sa vie personnelle a eu plus de conséquences sur ses activités d’actrice que celles de productrice, elle a tout de même touché cette dernière sphère professionnelle. “Lors des attentats de Paris, je devais aller en Belgique pour le tournage d’un film que je produisais, et je n’ai pas pu pour des raisons de sécurité“, a-t-elle relaté dans cette même interview.

Empêchée dans l’exercice de son métier, Julie Gayet a souhaité poursuivre sa vie professionnelle malgré tout. Elle a refusé d’endosser un rôle officiel pendant le mandat présidentiel de François Hollande, et ne faisait pas de sorties publiques à son côté. “J’ai mis un mur, j’ai décidé de ne pas mettre un pied du côté officiel, à l’Élysée. C’était son travail, le mien, c’est d’être actrice et productrice. Si on veut avoir une égalité, il faut pouvoir respecter le travail de chacun“, a déclaré l’activiste féministe à Ciné Télé Revue. Pour elle, la condition de première dame est “sexiste, car elle oblige la femme à abandonner son métier“.

Libérés des obligations de l’Elysée, Julie Gayet et François Hollande s’offrent désormais des sorties bien choisies. La comédienne, qu’on verra à partir du 6 septembre dans le série TF1 Une mère parfaite, a posé ses limites : “Je ne vais pas aller à un meeting politique par exemple.

Source: Lire L’Article Complet