"J'étais flippé, je n'ai pas osé dire un mot" : cet artiste qui intimide Thomas Dutronc depuis toujours

Avec un père aussi connu et à l’aise face à son public et autres artistes, rien ne laissait présager que Thomas Dutronc pourrait un jour avoir peur… et surtout pas de ce chanteur !

Actuellement en promotion de son nouvel album intitulé Frenchy, composé de six collaborations inédites, Thomas Dutronc était l’invité ce 21 décembre au micro d’Émilie Mazoyer sur Europe 1. L’occasion également pour lui de revenir sur son duo avec Eddy Mitchell pour la reprise du titre La dernière séance.

Une collaboration qui semblait plutôt mal débuter puisque le fils de Jacques Dutronc était, et non des moindres, intimidé par le chanteur. En effet, comme il a pu le confier au micro de l’émission, pour lui, Eddy Mitchell était un homme « impressionnant ». Ami de longue date de son père, Thomas Dutronc a pourtant eu du mal à s’imposer face à l’interprète de Couleur menthe à l’eau, “Je l’avais déjà vu quand j’étais plus petit. Mais une fois adulte, vers 30 ans, je suis allé dîner chez lui avec mon père. J’étais flippé pendant tout le repas, je n’ai pas osé dire un mot de la soirée”.

Heureusement, après plusieurs rencontres désormais ce dernier est plus à l’aise avec l’acolyte de Johnny Hallyday “Maintenant, ça va… à force. Maintenant, j’ose, au contraire. Ça se passe bien !”. Et en effet, lorsqu’il est à l’aise, Thomas Dutronc n’a plus peur de rien, “On a bu du whisky, malgré qu’on était confinés tout ça, mais le whisky ça désinfecte en plus. On a baissé le masque, on a fait attention”, avant de commencer à travailler, « On a enregistré deux, trois prises. Puis il disait : ‘Bon, c’est bon ça va’. Et puis moi, j’avais envie de refaire, de rechanter encore un peu. Donc on écoutait, il disait : ‘Un whisky’… Bref, je ne sais plus. C’était super !”. Un très bon souvenir pour ce dernier, qui se félicite de ne plus avoir peur, “C’était super ! Je n’ai pas flippé du tout !”.

À voir aussi : Thoams Dutronc donne des nouvelles de sa maman Françoise Hardy 

O.M

Source: Lire L’Article Complet