"Je vais le faire mais…" : pourquoi François Hollande a repoussé sa rupture avec Valérie Trierweiler

François Hollande a annoncé officiellement sa rupture avec Valérie Trierweiler en janvier 2014. En coulisses, le couple battait de l’aile depuis longtemps mais le chef de l’Etat avait une bonne raison de ne pas vouloir y mettre un terme comme le raconte Jean-Pierre Jouyet dans son livre L’envers du décor.

Le 12 juin 2012, le tweet fait l’effet d’une bombe. Dans l’entre-deux tours des élections législatives, Valérie Trierweiler, alors Première dame, soutien Olivier Falorni l’adversaire de Ségolène Royal à La Rochelle. La nouvelle compagne de François Hollande qui prend ouvertement parti contre son ex-femme… le tweet fait trembler l’Elysée et vaciller le couple. Jean-Pierre Jouyet, ami proche du président, lui conseille alors de rompre. “Oui mais je vais le faire plus tard” répond François Hollande, comme l’explique le haut fonctionnaire dans son livre L’envers du décor et dont L’Obs publie des extraits ce jeudi 8 octobre, “parce que dans quelques semaines c’est mon premier 14 juillet.

François Hollande temporise, et ne souhaite donc pas prendre de décision hâtive. Fraîchement élu à l’Elysée, il ne veut surement pas que les débuts de son quinquennat soient si vite entachées par une rupture très médiatique. Autre raison, et non des moindres, François Hollande a déjà l’esprit ailleurs. En effet, le chef de l’Etat aurait fait la connaissance d’une autre femme Julie Gayet en 2011 dans un restaurant près de la Maison de la radio. Mais rien d’officiel. En mai 2012, c’est bien au bras de Valérie Trierweiler qu’il entre à l’Elysée, mais l’histoire du tweet est dans toutes les têtes, et leur premier été à Bregançon est cauchemardesque. Les images ne trompent pas, peu à peu, ils s’éloignent.

Révélation, hospitalisation et rupture

L’été suivant, François Hollande ne suit pas la journaliste qui part seule en Grèce avec ses enfants, et préfère filer à Tulle, son fief, écouter un concert d’Olivia Ruiz. Julie Gayet y aurait également été aperçue… Le couple se rapproche de plus en plus, et se fait surprendre. En janvier 2014, le magazine Closer précipite la chute du couple présidentiel et révèle la liaison entre le chef de l’Etat et la comédienne. La mascarade qui n’a duré que trop longtemps prend alors fin. Choquée, Valérie Trierweiler est hospitalisée à la Pitié-Salpétrière à Paris pour cause “de gros coup de blues”. Dans la foulée, François Hollande annonce leur rupture par un communiqué à l’AFP…

Source: Lire L’Article Complet