“J’ai peur que Cédric Villani explose en vol” : cette petite pique pour les municipales à Paris

Les élections municipales se tiendront en mars prochain et déjà La République En Marche avance en marche dispersée sur Paris. Cédric Villani a décidé de faire fi du choix de son mouvement qui a adoubé Benjamin Griveaux. C’est donc en candidat dissident que le mathématicien fait campagne. Mais déjà autour de lui, on s’inquiète de sa capacité à tenir la distance.

Elu député de l’Essonne en 2017, Cédric Villani est une des révélations de la République en Marche. Il faut dire que ce mathématicien, lauréat de la médaille Fields (équivalent du Prix Nobel pour les maths), détonne avec son look toujours tiré à quatre épingles, sa lavallière et sa broche en forme d’araignée. Figure du mouvement créé par Emmanuel Macron, Cédric Villani a pourtant déchanté quand, en juillet dernier, LREM décide plutôt d’investir Benjamin Griveaux pour les municipales 2020 à Paris. Qu’à cela ne tienne, il annonce maintenir sa candidature coûte que coûte.

Mais pour le moment, à moins de cinq mois des élections, le candidat dissident accuse tout de même un défaut de notoriété. Pour l’heure, tous les sondages le classent bon troisième (avec 15% des intentions de vote), derrière Anne Hidalgo, la maire sortante, et son rival Benjamin Griveaux. Alors pour remédier à ce handicap, Cédric Villani a décidé d’effectuer deux déplacements par jour pour passer dans chaque arrondissement au moins tous les 10 jours, comme le révèle le journal Le Monde. Mais si les passants sont rares, on souffle en coulisses que ces déplacement sont avant tout pour “que Cédric s’y habitue”.

Il faut dire que son entourage s’inquiète de sa capacité à tenir la distance, face aux médias notamment. “Je fais mon apprentissage. Les médias qui vous fondent dessus, c’est cela qui demande le plus de vigilance,” a-t-il ainsi confié au Monde. “Cédric a un cerveau ainsi fait que lorsqu’on lui pose une question, il cherche à y répondre honnêtement, là où d’autres s’en sortent par une pirouette. Ça peut déraper…” a reconnu un de ses proches. “Cédric a toujours été bizarre, mais hyperprotégé. Là, il se retrouve exposé comme jamais. J’ai peur qu’il n’explose en vol,” s’est alarmé un autre membre de son entourage.  

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet