Florent Pagny endetté : ses problèmes avec le fisc sont nés à cause d'un prêt !

Dans l’émission 50 min inside diffusée le samedi 6 février 2021, Pascal Nègre et Pascal Obispo sont revenus sur la manière dont sont nés les problèmes fiscaux de Florent Pagny.

  • Florent Pagny

À bientôt soixante ans, Florent Pagny est l’un des chanteurs les plus admirés de la chanson française. Coach de l’émission The Voice depuis son lancement en 2012, l’interprète de Savoir aimer peut se targuer de recevoir un salaire impressionnant pour son rôle auprès des talents. Mais longtemps, l’argent a été un problème pour l’artiste, comme expliqué dans l’émission 50 min inside le samedi 6 février 2021 sur TF1. Pascal Nègre, ancien PDG d’Universal, la maison de disques de Florent Pagny, explique comment sont nés ses désormais célèbres problèmes avec le fisc dans les années 1990. “Avant que Savoir aimer ne se vende, Florent avait des problèmes d’argent. Il avait pas mal de dettes”, a révélé Pascal Nègre. “Et donc il a demandé à sa maison de disques de lui prêter de l’argent. C’est un prêt. Parce qu’il n’y a aucune banque qui veut prêter de l’argent à Florent Pagny”. Selon l’émission, c’est 1,5 million d’euros d’avance qu’aurait touché le chanteur qui, considérant que cette somme n’était pas un salaire, ne l’avait pas déclarée aux impôts. En 2003, condamné à rembourser près de 2 millions d’euros, il refuse, et voit ses meubles saisis par les huissiers.

Pascal Obispo inspiré par les problèmes fiscaux de Florent Pagny

Cet épisode, Pascal Obispo s’en souvient très bien. Dans 50 min inside, il a raconté comment son ami l’a appelé en catastrophe pour aller racheter aux enchères les biens saisis : “J’ai envoyé quelqu’un qui travaillait avec moi et on était au téléphone tous les deux, il avait la liste des meubles à acheter”. Cette anecdote l’inspire alors et donne naissance à un des plus gros tubes de Florent Pagny : Ma liberté de penser. “J’appelle Lionel Florence et je lui dis d’essayer d’écrire quelque chose sur ce qu’il s’est passé avec les impôts”, a raconté Pascal Obispo, qui a composé le titre. Un brûlot contre le fisc qui ne rassure pas Pascal Nègre à l’époque : “Je lui ai demandé s’il était certain de vouloir mettre de l’huile sur le feu concernant sa relation avec le fisc. Maintenant c’est l’artiste qui décide, et la réponse était oui”. Voilà un chanteur qui a eu du flair !

Source: Lire L’Article Complet