"First Lady, c'est fini" : Melania Trump n'a aucune intention de redevenir première dame

L’ancienne First Lady n’aurait aucun désir de réinvestir la Maison-Blanche, ont confié ses proches à CNN, le dimanche 5 septembre. Au point qu’elle refusera d’assister à tout meeting de campagne de son époux Donald Trump, s’il vient à se présenter à l’élection présidentielle en 2024.

«Elle ne veut pas redevenir première dame, a confié un proche de Melania Trump. Pour elle, ce n’était qu’un chapitre – et il est clos, c’est fini.» Des amis de l’ancienne First Lady ont en effet confié à CNN, le dimanche 5 septembre, que cette dernière n’avait «aucun désir» de réinvestir la Maison-Blanche. Au point qu’elle refusera d’assister aux meetings de campagne de son époux Donald Trump, s’il vient à se présenter à l’élection présidentielle de 2024. «Vous ne la verrez à aucun rassemblement ou événement lié à une campagne politique, même s’il déclare “officiellement” qu’il se présente à nouveau», a ajouté un autre témoin anonyme. De fait, l’ex-First Lady a brillé par son absence lors de toutes les allocutions prononcées par son époux depuis le mois de janvier, à la fin de son mandat.

“Stoïcisme” et “loyauté”

L’état d’esprit de Melania Trump n’a rien de surprenant, a souligné l’un de ses proches dans l’article de CNN. Déjà, en 2016, durant la campagne présidentielle, ses apparitions se faisaient rares. La mère de Barron Trump aurait même si souvent refusé de participer aux rassemblements politiques qu’à l’époque, les équipes du candidat auraient tout simplement «arrêté de l’inviter».

«Le fait est que les soutiens de Donald Trump ont pris l’habitude de ne pas la voir aux meetings, a expliqué un cadre du parti Républicain. Elle a même imposé l’idée que c’était une bonne chose.» Les électeurs de Donald Trump la mettraient désormais «sur un piédestal». «Ils sont émerveillés par son style et par le fait qu’elle n’exprime aucune idée ou opinion, ce qu’ils perçoivent comme du stoïcisme ou de la loyauté», a poursuivi une source anonyme.

En vidéo, Melania Trump rayonnante et décontractée à son arrivée en Floride

La relève

D’autres membres du clan Trump seraient, néanmoins, prêtes à la remplacer au pied levé dans l’hypothèse d’une nouvelle candidature. «Lara (l’épouse d’Eric, le fils de Donald Trump) ou Kimberly Guilfoyle (la compagne de Don, le fils aîné du Républicain) prendront la relève, a précisé un proche de la famille. Elles ont le même besoin que Trump de se lancer dans une nouvelle campagne ; un besoin que Melania Trump ne ressent pas.»

Très discrète depuis son départ de Washington, en janvier, l’ex-première dame américaine a débuté sa nouvelle vie à Mar-a-Lago, en Floride… et disparu des écrans radar. Tout juste a-t-elle été aperçue en juillet, à New York, à la sortie de la Trump Tower, au côté de son fils Barron, qui mesure désormais une tête de plus qu’elle. En février, les équipes de Melania Trump annonçaient l’ouverture de son propre bureau. Mais n’ont fait part d’aucun nouveau projet depuis. «Plus elle peut cultiver la discrétion et demeurer à l’abri des regards, mieux elle se porte», a ainsi estimé l’un des proches de Melania Trump.

Source: Lire L’Article Complet