Fabien Azoulay, Français torturé et détenu en Turquie : Emmanuel Macron interpelé

Lors d’un court voyage à Istanbul en 2017, le Français Fabien Azoulay est interpelé avec du GBL, considéré en Turquie comme un stupéfiant. Il a été condamné à 16 ans de prison et tente depuis d’interpeler le gouvernement d’Emmanuel Macron pour exiger son transfert.

  • Emmanuel Macron

Un récit qui fait froid dans le dos. En 2017, Fabien Azoulay, Français de quarante-trois ans, se rend quelques jours à Istanbul en Turquie afin de se faire poser des implants capillaires. Celui qui tenait un spa à New-York verra sa vie basculer lorsque les forces de l’ordre locales le surprennent avec un stimulant sexuel, baptisé le GBL, interdit dans le pays. Il sera condamné à dix-huit ans et huit mois de prison pour “trafic de stupéfiants” et non simple consommation personnelle. Depuis quatre ans, Fabien Azoulay tente par tous les moyens de se faire transférer en France. Et pour cause, depuis son incarcération, le jeune homme vit un véritable enfer derrière les barreaux de Giresun près d’Istanbul. Son avocate et ses proches ont mis en ligne une pétition qui ne cesse de cumuler les signatures.

“Ses conditions de détention relèvent d’une atteinte à la dignité humaine”

Au départ, Me Carole-Olivia Montenot, son avocate, a tenté d’aller dans le sens de la justice turque : “On a joué le jeu de la justice et celui de la diplomatie. Mais rien ne bouge”, a-t-elle confié à 20 Minutes. Un silence et une inaction qui ont poussé l’avocate et les proches de Fabien Azoulay à publier ses nombreuses lettres envoyées depuis la prison. Des écrits bouleversants où le détenu décrit des conditions de détention insoutenables. En effet, Fabien Azoulay, homosexuel et de confession juive, raconte qu’il est quotidiennement harcelé, maltraité et menacé : “Ses conditions de détention relèvent d’une atteinte à la dignité humaine”, raconte Sophie Wiesenfeld, docteure en droit et présidente du Comité de soutien de Fabien Azoulay, contactée par France 24.

Cette fois-ci pour France 24, Me Carole-Olivia Montenot décrit avec impuissance l’horreur vécue par son client : “C’est une catastrophe. Il subit des intimidations, ses codétenus le somment de se convertir à l’islam et de faire cinq prières par jour. Il est aussi harcelé à cause de son orientation sexuelle”, a-t-elle confié difficilement. Quid du gouvernement français ? Contactée par 20 Minutes, une source diplomatique française assure que les services du ministère des Affaires Étrangères sont “pleinement mobilisés” pour que Fabien Azoulay “puisse bénéficier d’un transfert vers une nouvelle prison turque en janvier 2020”. La pétition de soutien à Fabien Azoulay a déjà recueilli plus de 40.000 signatures.

Fabien Azoulay, ressortissant français en Turquie est retenu en prison depuis bientôt 4 ans.
Chaque jour il est harcelé, battu et violé parce que juif et [email protected], nous demandons son transfert dans une prison française.https://t.co/bshzUwKk0A

Source: Lire L’Article Complet