EXCLU – Malika Ménard : ses confidences sur son rapport difficile avec sa mère

En exclusivité pour Femme Actuelle, l’ancienne Miss France, Malika Ménard, s’est confiée sur son rapport conflictuel avec sa maman, très peu présente dans ses souvenirs d’enfance. Elle revient avec émotion sur ces grands moments de solitude qui ont forgé son caractère de battante.

  • Malika Ménard

“Aussi loin que je remonte dans mes souvenirs, je ne m’aimais pas”, a confié l’ancienne reine de beauté, face à nos caméras. En effet, en exclusivité pour Femme Actuelle, Malika Ménard, sacrée Miss France il y a maintenant dix ans, revient sur son parcours difficile d’enfant et d’adolescente marqué par l’absence et la “froideur” de celle qui l’a élevée seule, sa maman. Quelques mois après avoir révélé qu’elle avait été victime d’attouchements sexuels pendant plusieurs années étant enfant, Malika Ménard compte bien aujourd’hui raconter son histoire pour alléger celle des autres. À l’occasion de la sortie de son livre, Fuck les complexes, celle qui présentait son nouveau chéri dans Tous en cuisine il y a quelques jours s’est replongée dans ses souvenirs de petite fille pour évoquer ce lien particulier qui l’unit à sa mère depuis qu’elle est petite.

Malika Ménard évoque “une maman froide” peu présente

Malika Ménard, d’une voix grave et très solennelle, est d’abord revenue sur ses premiers souvenirs dans le nord de la France : “J’ai grandi à Caen, en Normandie, avec ma maman et mon petit frère. On vivait à trois parce que mon papa est parti lorsque j’avais cinq ans”, a-t-elle expliqué. Cependant, ses souvenirs de petite fille n’ont rien de féérique… La jeune Malika Ménard est complexée, n’aime pas son reflet dans le miroir et se trouve ni jolie, ni intelligente aux yeux des autres. Face au lot de critiques et insultes reçues chez la nourrice et à l’école, elle se tourne vers sa mère pour plus de réconfort. Mais là encore, c’est un échec : “C’est ma maman qui s’occupait de nous. Une maman célibataire, qui était dentiste et qui travaillait beaucoup. Elle était là pour nous matériellement mais elle avait du mal à être là dans quelque chose de plus émotionnel. Il y a cette maman qui est un peu froide”, confie-t-elle, avec beaucoup d’émotion.

L’enfance de Malika Ménard prendra un tout autre tournant lorsque cette dernière fête ses six ans. Après avoir subi plusieurs attouchements sexuels de la part du fils de sa nourrice, alors âgé d’une trentaine d’années, elle décide de parler : “Il y a cet épisode chez la nourrice… C’était des humiliations tous les jours pour en arriver à des agressions sexuelles répétées. L’année de mes cinq ans, l’année de mes six ans… Et puis j’en parle à ma mère“, a-t-elle confié, affirmant qu’elle se rappelait exactement du jour où elle a brisé le silence. Dès lors, sa mère prend la décision de “quitter cet endroit immédiatement” pour protéger sa fille. Malheureusement, le mal est fait : “C’est plus rapide de rattraper ce qui s’est passé chez un petit être que chez un adulte. Ça détruit… ou en tous cas, ça n’aide pas à se construire.” Une épreuve douloureuse qui a forgé son caractère de battante…

Source: Lire L’Article Complet