"Entre 50.000 et 100.000 euros par mois" : les salaires des candidats de télé-réalité dévoilés

Mardi 18 mai 2021, TMC diffusait un documentaire de Martin Weil intitulé Télé-réalité, la nouvelle influence. Illan Castronovo, un candidat emblématique du petit écran, y a dévoilé combien il touche tous les mois.

Restez informée

Une somme qui donne le tournis. Depuis le Loft, la toute première télé-réalité française, les émissions du genre ont fleuri sur le petit écran. Les Anges, 10 couples parfaits, Les princes et les princesses de l’amour, Les Marseillais… de nombreux programmes sont aujourd’hui diffusés, pour le plus grand bonheur des téléspectateurs, qui en sont très friands. Les candidats de ces émissions très regardées sont d’ailleurs devenus de véritables stars, à l’instar de Nabilla, qui a réussi à construire un empire sur les réseaux sociaux, ou encore Carla Moreau qui a récemment fait le buzz à cause d’une affaire de sorcellerie. Le reporter de Quotidien Martin Weil a décidé de s’intéresser à ce phénomène qui passionne les foules dans son documentaire intitulé Télé-réalité, la nouvelle influence et diffusé sur TMC mardi 18 mai 2021.

Les téléspectateurs ont pu y retrouver Illan Castronovo, une star de la télé-réalité qui a participé à 11 émissions depuis ses débuts il y a cinq ans. Une activité très lucrative, notamment grâce aux placements de produits qui interviennent après les tournages des programmes. “Je gagne très bien ma vie. Pour moi, ce n’est pas tabou. Entre 50.000 et 100.000 euros par mois, c’est une fourchette”, a-t-il dévoilé. De quoi susciter la curiosité de la journaliste qui l’interviewait pour les besoins du programme : “Vous êtes millionnaire?”, lui a-t-elle demandé. Le jeune homme de 27 ans a cette fois souhaité rester discret : “C’est compliqué à dire… On fait de l’argent, on se débrouille”, a-t-il expliqué en riant.

“C’est comme des joueurs de foot”

Le montant qu’il touche chaque mois ne surprend pas Thibaut Valès, un ancien producteur de téléréalité. “Le salaire d’un candidat c’est devenu aujourd’hui, une totale anarchie, c’est comme des joueurs de foot. Si une production veut Neymar, il faut le payer et très bien le payer pour pouvoir l’avoir…”, a-t-il expliqué. Les grands-parents d’Illan, eux, n’en reviennent toujours pas : “Là où il en est arrivé, c’est incroyable. C’est vrai que pour nous c’est affolant ! Ce ne sont pas nos sommes… Mais c’est bien pour lui”, a d’ailleurs confié son grand-père sur TMC.

Source: Lire L’Article Complet