Dîners clandestins : Pierre-Jean Chalençon et Christophe Leroy sont-ils tirés d'affaire ?

Un mois après l’affaire des dîners clandestins, où en est la procédure lancée par le parquet de Paris, dans laquelle Pierre-Jean Chalençon et le chef Christophe Leroy sont impliqués ? Explications.

  • Pierre-Jean Chalençon

Une polémique en plein confinement. Le 2 avril 2021, vingt-quatre heures avant que les Français entrent dans un 3e confinement généralisé, M6 dévoilait au grand jour l’existence de dîners clandestins luxueux organisés dans la capitale. Selon le journal télévisé, ceux-ci auraient eu lieu au Palais Vivienne détenu par Pierre-Jean Chalençon mais aussi chez le chef Christophe Leroy. Suite à ces révélations, plusieurs langues s’étaient déliées pour dénoncer ces nombreuses invitations VIP. Gabriel Attal lui-même avait été soupçonné d’y participer avant que Marlène Schiappa ne vole à son secours. Un mois plus tard, où en est l’affaire qui a donné lieu à une enquête menée par le parquet de Paris ?

“On est plus dans une recommandation sanitaire que dans une obligation légale”

Suite à ces révélations diffusées par le JT de M6, le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, a ouvert une enquête préliminaire pour “mise en danger d’autrui” et “travail dissimulé”. Perquisitionnés puis relâchés sans mise en examen, Pierre-Jean Chalençon et Christophe Leroy sont aujourd’hui dans l’attente… Puisqu’il n’est pas interdit de recevoir chez soi, même au-delà de six personnes, il se pourrait que l’affaire soit classée. “On est plus dans une recommandation sanitaire que dans une obligation légale. D’un strict point de vue juridique, cette règle ne s’applique pas dans la sphère privée”, a expliqué Didier Rebut à Ouest-France. Pour Me Thierry Fradet, avocat de Christophe Leroy, si l’idée d’un dîner clandestin gêne l’opinion publique, “le droit ne les interdit pas”.

Quid du travail dissimulé ? Comme le montrent les images montées par M6, le club privé de Christophe Leroy a régulièrement employé du personnel : “Il y a un chef professionnel, ce qui est un premier indicateur. (…) Les gens ne viennent pas en tant qu’amis mais en tant que clients : ils paient et ça change tout. Donc on est bien dans de la restauration. La restauration professionnelle étant fermée, le restaurateur s’expose à des sanctions pénales de travail dissimulé”, a affirmé le juriste Didier Rebut. Dans les colonnes de Nice Matin, le 3 mai 2021, l’avocat du chef gastronomique français a indiqué ne plus “avoir de nouvelles de la procédure engagée à l’encontre de Christophe Leroy”. Pour l’heure, l’affaire ouverte par le parquet de Paris n’est toujours pas classée.

Source: Lire L’Article Complet