Diana : cette maison de star qu’elle voulait acquérir à Hollywood

En 1997, peu de temps après avoir officialisé sa séparation avec le prince Charles, Diana Spencer s’envole vers les États-Unis pour débuter une nouvelle vie. Avec des projets plein la tête, la princesse se balade à travers les rues d’Hollywood en quête de la maison parfaite pour elle et ses enfants. Le charme a opéré lorsqu’elle est tombée sur la maison d’une célèbre actrice.

29 juillet 1981. Le prince Charles et Diana Spencer s’unissent à la cathédrale Saint-Paul de Londres. En apparence, le “mariage du siècle” ressemble en tout point à un conte de fées, mais en réalité, l’harmonie maritale s’évapore à une vitesse folle. Huit ans plus tard, l’éloignement est tel que les époux ne se regardent même plus. Pour tenter de sauver ce qui peut l’être, Le Palais décide d’envoyer Lady Diana aux États-Unis. Quatre ans après avoir fait sensation en dansant avec John Travolta lors d’un dîner à la Maison Blanche, vêtue d’une extraordinaire robe noire, la mère de William et Harry, est de retour outre-atlantique. Acclamée par la foule, la princesse est considérée comme l’héritière de Grace Kelly. C’est tout naturellement donc, qu’elle s’envole vers le pays de l’Oncle Sam, une fois le divorce royal officialisé.

Dans le plus grand des secrets, Diana Spencer se voit refaire sa vie en Californie, loin des tabloïds anglais, qui épient ses moindres faits et gestes. Avec l’intention de faire venir ses enfants, les princes William et Harry, la coqueluche des Américains se met en quête de la maison parfaite. “Selon son ancien majordome, Paul Burrell, elle comptait précisément acquérir l’ancienne maison de l’actrice Julie Andrews“, détaille Vanity Fair. Un lieu habité par l’emblématique Mary Poppins, et pour lequel Diana a un véritable coup de cœur. Selon les bruits qui courent, la jeune femme aurait dit avec enthousiasme : “Ce sera notre nouvelle vie, n’est-ce pas génial ? Pensez au style de vie des garçons : personne ne juge ici en Amérique !

De la monarchie au 7e art

Avant d’épouser le prince Charles, Diana Spencer était assistante maternelle. Une période de sa vie qu’elle adorait mais quand on est la personnalité la plus célèbre du XXe siècle, ce n’est pas les opportunités qui manquent. En 1997, la star de Bodyguard, Kevin Costner souhaite partager l’affiche de la suite du cultissime long-métrage de Mick Jackson, avec la princesse. Ce sera elle et pas une autre ! “Je lui ai assuré que je prendrais soin d’elle comme j’avais pris soin de Whitney Houston dans le premier film. (…) Elle voulait que j’écrive un rôle sur-mesure pour elle“, avait raconté l’acteur en 2012 sur le plateau d’Anderson Cooper. Malheureusement, le 31 août 1997, Diana décède dans un terrible accident de voiture, et le scénario du film a repris place dans les tiroirs de la société de production.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet