Christian Clavier se confie sur ses regrets au cinéma

Mardi 7 septembre 2021, Christian Clavier a fait son cinéma sur C8. Invité dans Touche pas à mon poste, l’acteur a pris le contrôle de l’émission aux côtés de Cyril Hanouna et s’est confié sur les regrets qu’il pourrait avoir sur sa carrière.

  • Cyril Hanouna
  • Christian Clavier
  • Jean-Paul Belmondo

Mardi 7 septembre 2021, Christian Clavier a pris les rênes de Touches pas à mon poste. Invité dans l’émission de Cyril Hanouna sur C8, l’acteur phare du cinéma français a co-animé la soirée. Entre les interviews des invités et la présentation des sujets jugés trop sérieux par le comédien, ce dernier s’est prêté au jeu des questions/réponses. Face à lui, les chroniqueurs de Baba se sont réjouis à l’idée d’avoir quelques indiscrétions… auxquelles Christian Clavier a répondu avec humour et ironie.

Celui qui a joué dans Les Visiteurs, Astérix et Obélix ou encore Les bronzés s’est montré un brin sérieux voire philosophique en évoquant sa carrière au cinéma. Interrogé par Matthieu Delormeau sur les rôles qu’il aurait refusés puis regrettés, il a commencé par lancer : “Oh, certainement, mais je ne m’en souviens plus”. Avant de poursuivre : Bien sûr, on fait des erreurs, mais en même temps, comment regretter quelque chose que l’on ne sent pas ?

Quand Christian Clavier cite Jean-Paul Belmondo

Face à un public attentif, l’ex-compagnon de Marie-Anne Chazel a expliqué sa philosophie de vie : “Je pense qu’il faut toujours être sincère dans ce que l’on fait. Toi, tu te poses la question en te disant : ‘Je regrette parce que le film aurait marché’. Je ne crois pas que l’on raisonne forcément comme cela”. Ainsi, il a cité Jean-Paul Belmondo, décédé le lundi 6 septembre 2021 : “Pour moi, le plus c’est important en tant qu’acteur, c’est de divertir les gens deux heures ou trois heures et de les sortir de leur quotidien”.

Pour “arriver à le faire”, Christian Clavier a estimé qu’il faut “faire quelque chose dans lequel toi-même, tu te sortirais de ton quotidien”. Ainsi, il a estimé que “tu peux très bien avoir le goût du public à un moment ou ne pas l’avoir à un autre moment. C’est une loterie, le cinéma. Ça marche ou ça ne marche pas. Avant de conclure avec autodérision : “C’est intelligent ce que je viens de dire”. Une remarque qui n’a pas manqué d’amuser Cyril Hanouna et son public.

Source: Lire L’Article Complet