Catharina-Amalia, future reine des Pays-Bas, refuse son allocation annuelle de 2 millions de dollars

La princesse de 17 ans a adressé une lettre au premier ministre néerlandais Mark Rutte, le vendredi 11 juin, afin de refuser l’indemnité annuelle qui devait lui être allouée dès le mois de décembre. Une première qui en dit long sur cette nouvelle génération de têtes couronnées européennes.

Elle n’a que 17 ans, et s’inscrit déjà en rupture avec ses prédécesseurs. Catharina-Amalia, future reine des Pays-Bas, a en effet refusé une allocation annuelle d’1,9 million de dollars (1,6 million d’euros), qui devait lui être versée dès ses 18 ans. Cette indemnité devait, par ailleurs, lui être allouée jusqu’à son couronnement. Or, la princesse a fait part de son «malaise» à cette perspective dans une lettre adressée à Mark Rutte, le premier ministre néerlandais, le vendredi 11 juin. Dans cette missive dévoilée par le site NOS, la jeune femme, qui vient d’obtenir son bac avec mention, a exprimé sa gêne à l’idée de recevoir une telle somme, et ce, sans contrepartie.

Née le 25 octobre 2001 à Bruxelles, Elisabeth de Belgique, 19 ans, deviendra un jour la première souveraine régnante de l’histoire du pays – la nation n’ayant connu que des reines consorts. Devenue duchesse de Brabant le 21 juillet 2013, elle a également reçu le Grand Cordon de l’Ordre de Léopold, la plus prestigieuse récompense décernée par la Belgique, en 2019. (Bruxelles, le 25 octobre 2019.)

Née le 31 octobre 2005, Leonor d’Espagne, 15 ans, est la fille aînée de Felipe VI, le roi d’Espagne, et de son épouse Letizia. Le 19 juin 2014, elle devient officiellement la plus jeune princesse héritière d’Europe, jusqu’à la naissance du prince Jacques de Monaco en décembre. En octobre 2019, son éloquence est saluée lors de son discours à la remise du Prix princesse des Asturies. (Madrid, le 10 février 2020.)

Née le 23 février 2012 à Solna, Estelle de Suède, 8 ans, est la fille aînée de Victoria de Suède et de son époux, le prince Daniel. Elle possède le titre de duchesse d’Östergötland, et se trouve en deuxième position dans l’ordre de succession au trône suédois, juste après sa mère. (Stockholm, le 23 février 2020.)

Née le 7 décembre 2003 à La Haye, Catharina-Amalia des Pays-Bas, 16 ans, est la fille aînée du roi des Pays-Bas, Willem-Alexander, et de la reine Máxima. La princesse d’Orange devient l’héritière du trône en 2013, lorsque son père est couronné roi. (La Haye, le 17 juillet 2020.)

“Je ne fais rien en retour”

«Le 7 décembre 2021, j’aurai 18 ans, et, selon la loi, je recevrai une allocation, a expliqué la fille aînée du roi Willem-Alexander et de la reine consort Máxima. Cela me met mal à l’aise tant que je ne fais rien en retour, et alors que d’autres étudiants traversent une période bien plus difficile, surtout durant la pandémie de coronavirus.» Catharina-Amalia a ajouté qu’elle rembourserait les 400.000 dollars (300.000 euros) auxquels elle a eu droit jusqu’à présent, et renoncerait au 1,3 million restant, tant qu’elle ne «génèrerait pas des revenus» dans «son rôle de princesse d’Orange».

https://instagram.com/p/CEUGuBNHVkz

Une décision au caractère inédit, souligne le Guardian. Il s’agit de la première fois qu’un membre de la famille royale des Pays-Bas refuse des indemnités versées par l’État. Un choix qui pourrait influer sur la popularité du clan. Celui-ci a en effet été désigné comme la monarchie la plus coûteuse d’Europe, dans le cadre d’une étude publiée en 2012.

Catharina-Amalia est née en 2003 de l’union du roi Willem-Alexander et de la reine Máxima, célébrée un an plus tôt. Elle est la grande sœur des princesses Alexia, 15 ans, et Ariane, 14 ans. Catharina-Amalia est devenue première dans l’ordre de succession au trône néerlandais lorsque son père a été couronné roi, le 30 avril 2013. Elle s’est alors vue attribuer le titre de princesse d’Orange. Elle entend désormais prendre une année sabbatique, afin de «découvrir le monde» et de «faire des choses qu’elle ne pourra peut-être plus faire dans vingt ans».

Source: Lire L’Article Complet